BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Sondage: Les Bretons moins sujets à l’islamophobie?

La Bretagne ça vous gagne serait-on tenté de dire. En effet, un sondage confié par l’association Bretagne culture diversité/Sevenadurioù à l’institut TMO Régions révèle que les Bretons sont moins tentés par le repli identitaire et l’islamophobie.

L’institut de sondage qui a interrogé par téléphone 1 003 personnes de 18 ans et plus entre le 9 et 17 décembre 2013 dans les cinq départements de la Bretagne historique montre que les Bretons seraient moins sujets à l’islamophobie. La synthèse des résultats rédigée par l’association prend, raisonnablement, soin dans son introduction de souligner quelques points essentiels dans l’utilisation des sondages. Quoiqu’il en soit, ce qui nous intéresse ici c’est d’établir une comparaison entre l’incidence de l’islamophobie dans une région qui forme  une entité à l’identité très forte et le reste du territoire, et des français.

Les bretons sont, en effet, marqués par un attachement fort à leur pays avec 86,5 % des habitants de la Bretagne qui se disent attachés à la Bretagne et 86 % des personnes, qui, ayant déclarées être bretonnes disent qu’être breton est « important » pour elles. Une « sécurité identitaire et culturelle» qui va prouver que la plupart des bretons ne souffrent pas de complexe ni de peur à se frotter à l’altérité.

En effet, dans la partie « Diversité et ouverture d’esprit » du sondage,  21 % des habitants de la Bretagne pensent qu’il y a trop d’étrangers (non français) en Bretagne contre 66 % des  Français qui pensent qu’en 2014 il y aura trop d’étrangers en France. Cela se poursuit avec 71 % des habitants de la Bretagne qui affirment que la Bretagne doit s’ouvrir davantage au monde d’aujourd’hui contre 58 % des Français qui soutiennent que la France doit se protéger davantage du monde d’aujourd’hui.

Inévitablement, c’est donc 60 % des habitants de la Bretagne qui vont considérer qu’on peut être breton et musulman alors que seuls 37 % des Français pensent en 2014 que la religion musulmane est compatible avec les valeurs de la société française.

Ce sondage doit, donc, être replacé dans la crise identitaire profonde que traverse la France et qui semble-t-il fragilise moins l’identité bretonne. D’où peut-être une moindre inquiétude et une absence de complexe vis-à-vis de l’islam, de l’Autre et une terre hospitalière à la diversité française ?

                                                                               j'agis, j'adhère, je donne

                                                                               appli CCIF contre l'islamophobie

Related Posts