BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

François Lamy veut améliorer les relations police-citoyens

Suite aux échauffourées entre la police et les trappistes, voilà enfin un ministre qui semble se poser les bonnes questions.

Alors que Manuel Valls n’a cessé de condamner les habitants révoltés, de féliciter la police sans la remettre en cause une seule seconde, et de marteler qu’il fallait « respecter les lois de la république », François Lamy ministre de la ville semble prendre le problème sous un angle plus pertinent.

En effet, le ministre a déclaré vendredi 26 juillet qu’il réfléchissait à des mesures concrètes pour restaurer « un lien distendu » entre la police et les habitants à Trappes, mais aussi dans toutes les « Zones de sécurité prioritaires ».

Il envisage ainsi de mettre en place des réunions régulières au niveau local entre les policiers et les habitants afin que « régulièrement les policiers viennent rendre compte de leur activité auprès des citoyens par des rencontres qui pourraient se dérouler le week-end ou le soir. »

Le ministre a également reconnu que les policiers travaillant dans les quartiers populaires manquaient sans doute de formation. On ne peut qu’espérer qu’il réfléchisse du même coup à un renforcement et à un enrichissement de la formation des agents de police, adaptée à leur zone de travail.

En effet, une réunion a eu lieu à la mairie de Trappes, en présence du maire et d’une trentaine de représentants des habitants, durant laquelle les habitants ont regretté un trop grand nombre de contrôles d’identité, pour la plupart au faciès.

Ainsi, la réflexion de François Lamy se place dans une logique de dialogue et d’échange plutôt que dans une logique de coercition et d’opposition entre les forces de l’ordre et les citoyens.

On ne peut qu’encourager ce genre d’initiative et espérer qu’elle soit appliquée concrètement sur le terrain dans le cadre d’une réflexion plus générale sur le rapport police-citoyens, le contrôle au faciès, et l’islamophobie.

Articles associés

% commentaires (2)

On va voir ce que cela va donner. J’espère sincèrement que ça va aboutir à du concret. Nous en avons assez des paroles politiques sans actes réels qui suivent.

Comme le dit anonyme du 28/07, on verra bien,mais on peut s’étonner que cette proposition, bien que tombant sous le sens, n’aie pas été sortie des tiroirs des bureaux de ces énarques depuis tout ce temps!!
j’entends d’ici les pourfendeurs de la laicité répressive de tout ce qui ressemble de près ou de loin à des musulmans, clamer haut et fort leur indignation!
ben oui, souvenez vous, les banlieues ça veut dire, les arabes, les musulmans, les foulards et les intégristes!!
Donc en résumé,ce qui revient à écouter des citoyens va se transformer en: l’état va se mettre à genou devant des gens qui prônent la charia!!!

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.