BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Fermeture d’une salle de prière à Noisiel

Fermeture d’une salle de prière quelques jours avant le ramadan 

L’annonce de la fermeture de la salle de prière dans un foyer de migrants à Noisiel (Seine-et-Marne) a suscité de vives réactions.

La salle, située dans le foyer Adoma (ex-Sonacotra) fait l’objet d’une fermeture programmée ce mois-ci.  

Dans le cadre du projet de transformation du foyer, la destruction du local dont la salle fait partie devrait permettre la construction de résidences sociales (sept studios).

En Ile-de-France, il faut s’attendre à toute une série de disparition de salles collectives en raison des programmes de rénovation urbaine qui concernent de nombreux foyers de migrants. La ministre du Logement Cécile Duflot a reconnu le 11 juin dernier « l’enjeu autour de la présence de lieux collectifs » dans ces foyers et a affirmé la nécessité de «construire des projets partagés avec les résidents et les collectivités».

Mais force est de constater que les discussions concernant l’ouverture de mosquées sont souvent difficiles et que de tels projets sont longs à mettre en place.

A Noisiel, le terrain où devrait s’implanter la future mosquée ne serait disponible qu’à partir d’octobre selon Houcine Belhadj, président de l’association de fidèles Ouma qui insiste sur l’importance sociale de cette salle de prière rappelant que « les habitants du foyer sont des travailleurs migrants, qui pour beaucoup n’ont pas de famille. Cette salle, c’est leur seul lien social »

Vecteur central du lien social, cette salle est aussi le seul lieu de culte permettant de regrouper les quelques 500 fidèles de la ville, tous particulièrement affectés par l’annonce de la fermeture quelques jours avant le ramadan.  Ils étaient d’ailleurs plus d’une centaine de fidèles musulmans a la dénoncé ce dimanche lors d’un rassemblement.

Le CCIF souhaite que la mairie de Noisiel trouve une solution temporaire, par exemple, la mise à disposition d’une salle municipale, permettant aux fidèles de se réunir pour prier durant le mois de ramadan et jusqu’à l’ouverture de la future mosquée

Articles associés