BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Justice à la crèche Baby-Loup

La Cour de Cassation a rendu aujourd’hui 19 mars son délibéré dans l’affaire dite Crèche Baby Loup.

version imprimable de ce communiqué

Crèche Baby-Loup : interview de Marwan Muhammad porte-parole du CCIF 

Conformément au droit français, aux engagements européens et internationaux de la France et à la délibération de l’ex-Halde honteusement bafouée par Jeanette Bougrab, présidente éphémère de l’ancienne Haute autorité, la Cour de cassation a jugé que le licenciement de la salariée, prononcé pour un motif discriminatoire, en l’espèce le port du voile, était nul.

Elle a rappelé non seulement que le principe de laïcité n’est pas applicable aux salariés des employeurs de droit privé qui ne gèrent pas un service public, mais que ce principe ne peut dès lors être invoqué pour priver les salariés de la protection que leur assurent les dispositions du code du travail, comme y a encouragé le Haut Conseil à l’Intégration aveuglé par sa traque du foulard dans un avis absurde du 1er septembre 2011.

Le CCIF se réjouit de cette belle décision venue invalider un licenciement que nous avons toujours considéré comme injuste et discriminatoire.

Le Collectif, qui a encouragé et assisté cette salariée tout au long de cette procédure, la félicite pour son courage et sa détermination. Cet arrêt de la Cour de Cassation, qui s’érige comme un rempart contre les tenants du dévoiement de la laïcité, nous appelle à poursuivre notre engagement juridique et citoyen dans la lutte contre l’Islamophobie en France, au premier chef desquels l’opposition à la proposition de loi dite anti-nounous version 2013.

Le CCIF appelle donc les Citoyen-ne-s à nous rejoindre et nous soutenir dans la mobilisation !

% commentaires (17)

Quelle belle victoire ! Elle ouvre la porte sur d’autres dans le futur, si Dieu le veut.

Ryad

Al hamduliLlah !

Alhamdulillah, c’est génial pour cette dame victime de discrimination.bravo!!!

Baraka Allahou fikoum tous les membres actifs du CCIF et cette sœur courageuse qui a été au bout même si le chemin lui a été long et pénible.
Jazakoum Allahou Alfred khayr;-)
Vous faites un travail formidable et j’ai moi même ainsi que ma sœur pu bénéficier de votre aide et de votre soutien pour des événements descriminants.
Qu’Allah vous guide et vous renforce chaque jour un peu plus.
Réveillons nous !
Arrêtons de subir bêtement !
Soutenez le CCIF avec vos dons.
J’atteste devant Allah que cette équipe mérite notre soutien moral mais surtout financier !
Laissez tomber le sac Chanel que vous vouliez acheter et adhérez au CCIF !
Il le vaut BIENNNN plus 😉

barrakallah ouficoum que dieu vous recompense pour tout ce que vous fete pour la oumma , nous somme entrain de nous battre pour nos droit comme l on fait les noirs au etats unis il y a tres longtemps , et l umanite se souvient toujours de leur combat qui etait juste , vous aussi nos enfant inchaallah se souviendront longtemps de votre combat on a besoin de gens comme vous , que dieu vous accorde une place au firdaws inchaallah

Une victoire qui nous rappelle que les dispositions du code du travail s’appliquent pour tous les salariés sans distinction de race, de religion. Et dans le cas de la crèche Baby Loup le licenciement est dû au climat islamophobe visant le port du voile.

Ah au moins il y a une justice qui fait respecter les droits de l’homme ! L’article 18 est très clair : « liberté de manifester sa religion en public comme en privé ».

Bonjour

Oui c’est surement une victoire? mais après? qui va embaucher des maghrebines ou des africaines sub-saharienne?

La dame va t elle revenir dans la crèche pour y travailler? ils vont la virer pour une autre raison. non. les parents vont ils accepter que leur gosse soit gardée par une femme voilée?

Pourtant de nombreuses musulmanes voilées gardent des enfants!!!!!!!!!

Je sais pas si c’est une solution de s’incruster dans leur « structure » et après courir après la justice.

donc j y vois un coup pour rien.

ALLAH ou 3lem

C’est malheureusement une goute d’eau, en effet la justice qui doit être impartiale à condamné cet femme sur des bases non juridique mais clairement idéologique, ce qui est pour un pays laïque, un comble. Cependant il faut aussi saluer cet décision (juste et conforme aux lois de notre pays) de la cour de cassation. Serait il envisageable de poursuivre Jeanette Bougrab, présidente de l’ancienne Haute autorité pour incitation à la haine islamique car malgré son statue qui lui impose une certaine impartialité, elle a pris le partie de l’idéologie à l’encontre des lois les plus claires.
P.S Merci pour ce site qui est très intéressant.

C’est une très bonne nouvelle Dieu merci.
Je félicite cette femme qui a tenu bon et toutes les personnes qui l’ont aidé. On s’émeut souvent pour des incidents comme celui mais on oublie vite ! Mais la personne elle se retrouve face a son combat.
Que toutes les femmes qui ont choisi de porter le foulard soient force et se laisse pas maltraitées sous prétexte de lois laïques.
Cela me donne espoir en ce pays pour qui je commençais a avoir de très grands doutes
Bien fraternellement
Salam

Bonjour à toutes et à tous sœurs et frères musulmanes et musulmans, je suis très heureux de la décision et notamment de cet arrêt rendu par la cour de cassation, je félicite notre sœur pour son courage et la lutte qu’elle a mené et qui ne c’est pas laissée démonter et qui a mené ce combat jusqu’au bout. Il est grand temps que la chasse au foulard s’arrête!!!

c’est une très bonne nouvelle! Cette femme a été très courageuse de faire valoir ces droits et ce jusqu’au bout!!! Cette décision va motiver toutes les femmes du secteur privé qui sont dans la même situation.

salam,

El hamdoulillah, Allah n’abondonne pas son serviteur cette soeur c’est battue et les as vaincue.
Pour nous les femmes ce la nous montres qu’il faut nous battre et ne pas baisser les bras.
Merci au CCIF
J’appelle tous le monde a adhérer au CCIF pour aider toutes celle et ceux qui en ont besoin cela peut arriver a n’importe le quelle d’entre nous.
Jazakoum allahou gheyran

Jazikoum Allahou khayran au personnel du CCIF et a Fatima Afif qui a ete courageuse de se battre pour la cause d’ALLAH Azawadjela. Allah ou Akbar! Al hamdoullah justice est faite
Grâce aDieu!
Vous faites un travail formidable et j’ai moi même pu bénéficier de votre aide et de votre soutien pour des événements descriminants.
Qu’Allah vous guide et vous renforce chaque jour un peu plus.
Réveillons nous et arrêtons de subir bêtement, Nous sommes tous égaux vis à vis de Dieu, IL nous a tous constitué de la même façon alors faisons cessez ces discriminations en faisant valoir nos droits!….

Soutenez le CCIF avec vos dons ne serait ce par une somme modique car un jour vous aurez peut être besoin de frappez à cette porte et croyez moi, j’atteste par le nom d Allah et par connaissance de cause, CCIF saura vous trouvez l issue de secours.
Encore une fois, merci CCIF par cette honorable décision de justice….Allah ouakbar.

je ne soutiens pas cette jeune femme. Je pense que lorsque l’on travaille au contact d’un public de toutes origines et de toutes cultures, on ne peut pas afficher ses convictions religieuses, cela relève de l’intime.

Pour mme « ach la quiche »: ce n’est pas un coup pour ien car les arrets de la cour de cassation font jurisprudence et sont une source du droit. en d-‘autres termes, cette décision est venue rapeller que le principe de laîcité ne s’appliquait pas dans les entreprises de droit privé, chose que beaucoup de gens ont oublié

Cette laïcité pourrie la vie des citoyens français, elle doit être reconnue comme une religion; et nul n’a le droit d’imposer une religion à autrui!!!!!!!

Réveillez vous!!!!!!!

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.