Laurence Rossignol

#

31 mars: Grande opération sur l’affaire Rossignol

Les propos déclarés publiquement hier de la part d’une ministre du gouvernement, stigmatisant à la fois la minorité noire et musulmane, convoquant la mémoire de l’esclavage pour stigmatiser les musulmans, ne pourraient être interprétés comme une énième maladresse sans conséquences. Quand un-e ministre s’exprime dans l’exercice de ses fonctions, on ne parle ni de « dérapage » ni de « gaffe », mais de responsabilité politique, pleine et entière.