BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

« Je préfère oublier » : récit glaçant d’une femme agressée dans un camion de pompiers

#
Témoignage

En composant le 18, nous attendons généralement des pompiers un secours rapide et efficace, capable de ramener la sécurité dans une situation d’urgence et de danger. Dans le cas de Mouna*, c’est le contraire qui s’est passé : les pompiers censés l’assister pendant l’acheminement vers l’hôpital ont pratiqué sur elle des « examens » qui s’apparentent à une véritable agression physique et sexuelle. 

Cette agression a eu lieu le 25 septembre 2019 à Drancy, dans le département de Seine-Saint-Denis. Ce soir-là, Mouna, femme de confession musulmane, est victime d’un malaise grave : elle ne peut ni bouger, ni parler, bien que demeurant pleinement consciente. Son mari, paniqué, appelle les pompiers qui arrivent quelque temps plus tard au domicile du couple. Les pompiers placent madame dans le camion et demandent à son époux de les suivre en voiture. Quelques instants avant le départ, le mari couvre son épouse de son foulard, pensant qu’elle aurait souhaité ainsi. L’un des pompiers s’interpose : « Ça ne sert à rien, on va lui enlever à l’hôpital ». Une fois la porte du camion fermée, le cauchemar de Mouna commence.

Dans une ambiance de rigolade méprisante et profitant de son état d’incapacité, les pompiers ont alors fait subir à Mouna de multiples agressions physiques, sexuelles et verbales ayant pour but de l’humilier et de porter atteinte à sa dignité. Juste après avoir pris soin de lui arracher son voile et de violemment le jeter en boule sur le sol, une pompière s’amuse à lever la main de la victime en l’air et à la faire retomber sur son visage, s’esclaffant ouvertement devant ses collègues amusés. 

Selon la plainte déposée par Mouna au commissariat, l’un des pompiers demande à sa collègue, quelques minutes plus tard, si « elle s’est fait dessus ». La pompière, continuant à se moquer, croit qu’elle « sent quelque chose ». Elle décide alors de retourner brutalement Mouna, de lui baisser son pantalon et sa culotte pour procéder à un examen intrusif parfaitement injustifié. Remise brutalement sur le dos, la main gauche coincée, la pompière procède à un nouvel examen intime choquant et inapproprié.

Les pompiers enchaînent ensuite en tentant de faire parler la victime dans leur sordide « enquête ». Mouna ne peut répondre, la douleur des sévices s’ajoutant au malaise. Réalisant qu’elle ne peut « toujours pas parler », un autre pompier l’étrangle puis s’empare d’un stylo qu’il lui enfonce brutalement dans le pied. Dans le même temps, la pompière s’amuse à pincer les mains de celle-ci : « Regarde, elle résiste ! ». La secouriste lui introduit alors à plusieurs reprises du sérum physiologique dans le nez, empêchant Mouna de reprendre son souffle. 

Une fois arrivés à proximité de l’hôpital, l’agression s’arrête… Les pompiers sortent la victime du camion en jeans et tee-shirt, pieds nus et le ventre découvert, alors même que la soirée est gelée. La nuit commence, mais le cauchemar prend fin. Les infirmiers l’accueillent, lorsqu’un des bourreaux lance une dernière pique aussi stupide que méprisable : « Ça, c’est son voile, mettez-lui, son mari arrive, il veut absolument qu’elle mette son voile ! ».

Suite au signalement que Mouna a effectué auprès du CCIF, une juriste l’a encouragée à porter plainte immédiatement et à effectuer un examen médical (établi sur réquisition judiciaire) dont les conclusions mentionnent une incapacité totale de travail de six jours. À ce jour, Mouna n’a toujours pas connaissance des suites réservés à sa plainte, et ne souhaite plus revenir sur ce traumatisme. « Je préfère oublier » nous dit-elle, manifestant sa volonté de tourner la page…

Comments (12)

N’importent quoi votre article ! La seule chose que vous allez gagner c’est le fait que les pompiers, services de médecine et autre secour d’urgence ne voudront plus s’occuper de vos familles ! Déjà comme ca c’est pas triste… les généralistes refusent souvent d’aller dans les quartiers musulmans, les pompiers s’y rendent uniquement si la police les accompagnes, quand la police accepte encore lol mdr… dans les hôpitaux, la violence et les agressions sur le personnelle soignant par la communauté musulmane sont fréquente et quasiment sans limite et c’est une honte…. pour votre information, le voile, casquette à l’envers et chapeaux de toutes formes et couleurs n’ont rien à faire sur un patient se trouvent dans une ambulance ou sur un lit d’hôpital… le fait de retourner le patient et de contrôler si il a déféquer sur lui est utile pour savoir si le patient fait un accident vasculaire cardiaque ou une trombose… le fait de pincer la victime au poignet sert à contrôler si les membres supérieur du patient réagissent encore… pareille pour les choqués dans le pied qui permet de voir si les membres inférieur du patient réagissent encore… bref, ce que vous décrivez est juste le protocole médicale classique… ce qui vous dérangent, c’est juste que le personelle soignant ai retirer le voile à la patiente… vous en devenez pathétique avec vos revendications sans fondements… petit rappelle, nous sommes en France, et chez nous la loi de hommes prime sur celle de dieux…. pareille pour la science et la médecine qui ne sont pas compatibles avec les rites religieux… il faudrait d’ailleurs une loi pour interdir les signes religieux dans les hôpitaux comme dans les écoles et les services public….

Il n’est pas question de droit de Dieu, mais de dignité humaine, qui fait partie des droits de l’Homme, et que ces pompiers semblent enfreindre avec plaisir.

oh c’est bon la victimisation… Ca va bien 5 Minutes, mais il y a un moment où cela devient pathétique ! Ce qui dérange le ccif et certainement le mari et/ou la femme en question, c’est juste le fait que les pompiers retire son voile à la patiente ! Bon soyons claire et net, si le service public Français de santé ne plait pas à la communauté musulmane, il reste toujours les hôpitaux privés et éventuellement un retour dans leurs pays d’origine pour y être soigné selon les us et coutume de l’islam ! qui peut croire à une saloperie comme ce pseudo article ! C’est une honte… surtout en période de coronavirus où les services de secours sont sur la brèche et mettent leurs vies en jeux pour la population ! PENDEMiE messieurs dames ! Mais il est vrai que pour le ccif et le courant frères musulmans extrémistes islamic, la science et la médecine n’ont aucune valeur…

Ils/elles font honte aux pompiers. J’espère que l’on ne laissera pas passer cela.

Oh hé reste tranquille momo… arête de te faire passé pour un gaulois nommé Philippe ! Ont t’a reconnu lol mdr…

Je suis un ‘gaulois’ (plus que vous d’après un de vos commentaires précédents), mais un gaulois qui réfléchit et ne se croit pas supérieur. Vos commentaires outrés et obsessifs ne font pas honneur au NR (que, je suppose, vous représentez).

Faut dire RN et pas NR momo ( pardon Philippe) ! Pour un gaulois, tu écris comme un arabe, de gauche à droite bourricot lol mdr ptdr c’est déjà mal barre pour être plus gaulois que moi

C’est juste philo… ils/elle font honte aux valeureux pompiers qui sont venus en aide à cette famille ingrate ! À la place de cette patiente, de son mari et du ccif, j’aurai honte d’écrire des saloperies pareille… pfffff

C’est peut être vrai, ce qui serait ignoble et inadmissible. C’est peut être faux, ce qui serait tout aussi ignoble et inadmissible. Que voulez vous que l’on dise d’autre ? Sans preuve, sans plainte, on ne peut pas. Je ne vois pas l’intérêt à diffuser ce genre de chose sauf à jeter de l’huile sur le feu.

D’après l’article, Mouna a déposé une plainte, mais n’a pa eu de réponse. Quel intérêt aurait elle à mentir?

(Ce message est une réponse à Albert Durand)

Philippe elle n’a aucun intérêt à mentir (sauf pour foutre la merde, faire le buz, apporter sa petite pierre au combat de la confrérie) ou accessoirement, comme je vous l’ai dit, le problème étant le retrait du voile à la patiente dans l’ambulance. il est aussi fort possible que le mari soit réellement outré d’avoir vu sa femme sans voil en public ! Reste à savoir si dans le protocole médical le médecin a prescrit un parcours d’intégration à nos us et coutumes en France pour cette famille….

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.