BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Lettre d’Alashram après un mois de grève de la faim

#

« Aujourd’hui, j’entame mon 30ème jour de grève de la faim, je suis hospitalisé depuis 3 jours maintenant. C’est la 4ème hospitalisation depuis le début de cette grève, car en effet, je souffre de maux de tête, les vertiges quotidiens, les douleurs au niveau du dos et j’en passe.

Je me sens très faible et fatigué au point où j’ai perdu 19 kilos en 30 jours. Mon poids initial était de 78 kg, aujourd’hui je pèse 59 kg. Malgré tout, je poursuivrai cette grève contre l’injustice préméditée, étrange et intolérable que je subis depuis plus de 4 ans.

Dans le pays des droits et des libertés, je suis assigné sans éléments de preuves, sans procès équitable, sans aucunes justice. Je remercie également la presse libre dans ce pays qui avait couvert les premiers moments de la grève de la faim entamé et qui soudainement s’est tue. Aujourd’hui après 30 jours, j’ai l’impression de vivre dans un monde mystérieux.

Je me demande parfois, mais où est passé la conscience humanitaire, hélas absente depuis des années en ce qui me concerne. Malgré cette longue attente, malgré que mon affaire a pris une tournure politique, j’attends toujours un procès juste et équitable afin que la vérité éclate au grand jour, dans le pays qui m’a accueilli dont la devise est Liberté. Égalité, Fraternité. »

Mohammed ALASHRAM

Comments (7)

Bon courage. Il faudrait que ceux qui ont un peu d’influence alertent la ‘presse libre’.

Les services ont souvent pour habitude de charger la barque pour incriminer leurs “victimes”,se souvenir de l’affaire de Tarnac qui fit “pshitt” après des semaines de propagande? ou l’affaire des irlandais de Vincennes…
Il est vrai que l’ignorance et l’amnésie ne font pas bon ménage avec des commentaires éclairés.

Salam aleykoum, (ce salut est considéré comme “radical”,qu’on se le dise !!!)
Il faut vraiment être à bout pour mettre sa vie en péril juste pour jouir de ses droits.
Dans une société de droit justement ,les accusations doivent se faire avec des preuves ,l’accusé devrait être déféré devant un tribunal ou les garanties de la défense sont observées.nous nageons donc en plein arbitraire avec toutes les dérives qu’il génère.Le cas de cette personne est emblématique d’un système kafkaïen à la dérive.

Ce n’est pas parfaitement kafkaïen, car Joseph K. lui, ne savait pas du tout de quoi on l’accusait, alors qu’ici Alashram le sait, même si c’est faux…

Combien de personnes subissent les “lettres de cachet” ? Combien sont en prison pour fait d’islamité ? Cette situation n’est pas nouvelle. Déjà sous Charles Pasqua nous avions le droit à des “coups de filet” extensifs, à des procès spectacle qui ne servaient qu’à montrer au bon peuple de quel bois nos institutions se chauffent.
Il est vrai comme le disait si bien Talleyrand que “la politique est l’art d’agiter le peuple avant de s’en servir”.

Qu’il est le courrage de bobby Sands , apres , on en reparle !

Bobby qui tapissa d’excréments sa cellule ? Un message pour les Porcs qui n’ont jamais été aussi loin !!!

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.