BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

“Pourquoi je n’y ai pas été, maman ?”

#

Amira est la maman de Soulayman, un garçon de 4 ans. Il y a quelques semaines, elle a signé avec enthousiasme le formulaire de sortie scolaire de son fils, pour l’accompagner lors d’une visite de ferme organisée par l’école. Suite à l’objection de la directrice, nous avons demandé à Amira de témoigner :

« J’ai déposé le formulaire à l’école. Le lendemain, l’institutrice de mon fils me dit que la directrice demande que je retire mon foulard si je veux participer à la sortie scolaire. J’ai senti que la maîtresse était embarrassée quand elle m’a annoncé cela, mais elle m’a clairement dit qu’elle ne pouvait rien faire. Je pense qu’elle ne voulait pas avoir de problèmes avec la direction et elle m’a renvoyée au document que j’ai signé ».

Effectivement, le formulaire d’inscription aux sorties scolaires contient un règlement visiblement prémonitoire, puisqu’aucune loi ne permet (encore…) d’interdire à une maman qui porte un signe religieux de participer aux sorties scolaires :

« Toute personne intervenant dans une école pendant le temps scolaire doit respecter les principes fondamentaux du service public d’éducation, en particulier les principes de laïcité et de neutralité (conformément notamment à la circulaire n°2001-53 du 28 mars 2001) ».

Or la circulaire présentée pour justifier l’interdiction concerne avant tout le Code de bonne conduite des interventions des entreprises en milieu scolaire. La circulaire ne dit donc nulle part que les parents doivent faire preuve de neutralité religieuse, puisque, comme le rappelle le Conseil d’État (cité d’ailleurs dans la mise à jour de février 2019 du fameux Vademecum de la laïcité à l’école, à la page 68), les parents d’élèves ont la qualité d’usagers du service public, et ne sont donc « pas soumis à l’exigence de neutralité religieuse ».

Étrangement, en plus d’introduire à l’attention des parents une circulaire qui concerne en réalité les entreprises, la direction de l’école néglige par-là le Code de l’éducation, qui dit clairement (par ses articles L141-1 et L141-2) :

« La Nation garantit l’égal accès de l’enfant et de l’adulte à l’instruction, à la formation et à la culture ; l’organisation de l’enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l’Etat. (…) L’Etat assure aux enfants et adolescents dans les établissements publics d’enseignement la possibilité de recevoir un enseignement conforme à leurs aptitudes dans un égal respect de toutes les croyances. (…) L’Etat prend toutes dispositions utiles pour assurer aux élèves de l’enseignement public la liberté des cultes et de l’instruction religieuse. »

Pourquoi Amira a-t-elle donc été écartée de la sortie scolaire ? D’où vient ce refus ? Il vient de la brèche ouverte déjà par Blanquer l’an dernier, qui, en sortant de ses fonctions, avait détourné l’avis du Conseil d’État en prétendant que les directeurs pouvaient recommander aux mères de ne pas porter le voile, alors que cette recommandation ne concerne en réalité que les cas où il y a un risque de trouble à l’ordre public.

Une maman portant le foulard est-elle un trouble à l’ordre public ? Visiblement, c’est ce qu’insinue violemment cette directrice lorsqu’elle évoque la question de la pédagogie dans son argument :

« On m’a expliqué que pour des raisons pédagogiques, les enfants ne doivent pas voir de voiles » témoigne Amira. Dans quel monde vont-ils alors grandir ?

Choquée par cet argument, au final Amira s’est mise en retrait, et a refusé que son fils participe à la sortie. « Pourquoi je n’y ai pas été, maman ? » lui demande le petit Soulayman. Amira veut lui expliquer, mais il est encore trop jeune. Trop jeune pour comprendre ce monde liberticide qui nous attend si nous ne luttons pas contre le rejet. Donc elle se tait.

Il est encore temps d’agir et d’interpeller vos députés et sénateurs.

Comments (2)

Je viens d avoir la même reponse.
Que les personnes avec un signe religieux ne peuvent pas faire de sortie !

Salam aleykoum
En colère contre cela je me suis proposée en tant qu’accompagnatrice à la sortie scolaire de mon fils au Louvre à Paris le 14 juin 2019.Ma demande a été acceptée avec un magnifique enthousiasme de la par de la maîtresse de mon fils et j’étais la 1ère a proposer de les accompagner et je suis musulmane et voilée
Al hamdouliLLAH nous avons passé une journée magnifique

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.