BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Sortie du rapport 2016 du CCIF

Rapport annuel du CCIF. Augmentation de l’islamophobie de 18,5% en 2015.

Ce mercredi 10 février, le CCIF a organisé sa conférence de presse annuelle afin de présenter les chiffres et tendances de l’islamophobie pour l’année 2015 ainsi qu’un état des lieux suite à l’instauration de l’état d’urgence.

Notre rapport est disponible sur notre site, en anglais et en français, en cliquant ici.

Les informations à retenir:

  • Pour l’année 2015, nous avons comptabilisé 2536 sollicitations ayant abouti à l’enregistrement de 905 actes islamophobes, soit une hausse de 18,5% par rapport à l’année 2014.
  • 65% des actes islamophobes sont des discriminations, et 64% de ces discriminations surviennent dans les institutions. Chiffres qui illustrent bien le phénomène structurel (racisme institutionnel) qu’est l’islamophobie
  • Nos chiffres sur l’année 2015 s’inscrivent dans le contexte des deux attentats qui ont ensanglanté la France en janvier et novembre dernier.
  • Nous avons observé une forte hausse des discriminations scolaires avec 177 actes recensés, notamment suite aux attentats de janvier, lorsque des enfants ont été pris pour cibles à l’école. 
  • Pour la première fois dans nos recensements, les agressions physiques dépassent les agressions verbales. Ce sont 55 agressions physiques que nous avons recensé, soit un peu plus de 4 par mois.
  • La plupart de ces agressions touchent des femmes : elles visent 82% d’entre elles.
  • Au 31 décembre 2015, nous traitions 225 dossiers liés à l’état d’urgence.
  • Les dérives de l’état d’urgence se sont manifestées dès la première semaine de son instauration. L’affaiblissement de la justice au profit de la police a rendu possibles des décisions arbitraires reposant sur des notes blanches, formules vagues et dénonciations calomnieuses, pour mener des perquisitions, assigner à résidence et prononcer des interdictions de sortie du territoire.
  • Selon le défenseur des droits Mr Jacques Toubon, aucune précaution n’a été prise pour garantir la protection des enfants. Ces derniers ont été exposés à la brutalité des perquisitions, l’humiliation de leurs parents et la mise à sac du domicile.
  • Pour les enfants les plus sensibles il existe deux risques majeurs, à savoir le traumatisme ou le risque de basculement à l’âge adulte.

Le CCIF a rédigé une liste de recommandations à l’attention des autorités étatiques et des médias à lire dans notre rapport.

Parce que vos dons nourrissent nos actions et vos victoires.

Le CCIF ne dispose d’aucune subventions et ce n’est que grâce à votre soutien financier que des victimes peuvent être aidées.

Pour faire un don: http://ccif.me/ensemblePlusForts

Pour adhérer: http://www.islamophobie.net/adherez

 

#EnsembleNousSommesPlusForts

Related Posts

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.