BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Discriminée, elle est au final reçue dans sa formation le jour suivant

Marie* avait exprimé son souhait d’entamer une formation d’assistante maternelle dans un lycée public. A la vue du voile que porte Marie, la formatrice et la responsable de la formation se sont montrées très vite réticentes à l’accueillir au sein de leur formation. Marie a contacté le CCIF qui l’a conseillé, et dans l’heure la discrimination a pu être résolue. Le proviseur du lycée a confirmé vouloir l’acceuillir au sein de la formation. 

  • Voici son témoignage :

Lundi 1er juin 2015 je me présente à ma formation d’assistante maternelle financée par le Conseil Général, organisée par le Greta et qui a lieu au sein d’un lycée public dans les locaux destinés au Greta. Dès mon arrivée dans la salle, la formatrice me demande de sortir car elle doit me parler. 

Elle m’explique que je ne peux porter mon voile lors de cette formation, que le Conseil Général aurait dû m’en informer. Toutefois si je ne souhaite pas ôter mon voile, je peux faire une demande écrite au Conseil Général afin d’effectuer ma formation dans un autre collège où il est possible de porter son voile. 

J’explique que je me suis informée sur ce sujet et que je suis dans mon droit de porter mon voile lors de cette formation même s’il a lieu dans un lycée public. Embêtée la formatrice m’invite à attendre d’être reçu par la responsable des formations d’assistantes maternelles. Cette dernière me reçoit et m’explique que je ne peux porter mon voile car je suis dans un lycée et que les élèves peuvent me voir. Je rappelle à nouveau la loi et explique que je suis en contact avec des juristes du CCIF. Cette même responsable se permet de me dire qu’elle ne trouve pas ça juste que les musulmanes doivent se voiler mais pas les hommes, que l’image de la femme était importante… Je lui rappelle que nous sommes libres de se vêtir comme nous le souhaitons et qu’actuellement c’est de la discrimination que de me refuser parce que je suis voilée ici ou ailleurs. Cette même responsable me dit elle aussi que je peux faire ma formation dans un autre collège où les élèves ne me verront pas et qu’il y a une entrée séparée. Choquée par cette proposition je réponds que c’est de l’apartheid !

Pour finir, je me suis fait convoquer au bureau du principal du lycée, une formatrice du Greta m’accompagne avec mon accord. Le principal me confirme que j’ai le droit de porter mon voile car je suis dans les locaux du Greta al hamdoulillah. Il met une nuance pour les élèves de BTS qui eux sont dans les mêmes locaux que les lycéens, pour lui ces élèves doivent respecter la neutralité religieuse. 

Il est important de souligner que ce principal dit être ouvert au dialogue, souhaite travailler ensemble afin que chacun y trouve son compte. Il affirme même qu’il n’a jamais eu de soucis avec les “religieux” car en effet notre religion nous dicte d’avoir le “meilleur des comportements”.

Pour finir je regagne ma formation et une autre sœur présente dans la salle en profite pour remettre son voile. Al hamdoulillah. Plus tard, elle m’explique qu’elle avait appelé le Conseil Général qui lui avait affirmé qu’elle ne pourrait pas porter son voile lors de la formation mais un bandeau à la limite.

J’invite fortement les sœurs à se tenir informées de leurs droits afin que des injustices comme celles d’aujourd’hui n’aient plus lieu grâce à Dieu. Trop de sœurs retirent leur voile dès qu’on leur demande alors qu’elles ont le droit de le garder.

Qu’Allah accentue notre foi, notre crainte et notre confiance en Lui. Qu’Allah nous aide, et nous facilite à pratiquer notre religion. Amin.

Qu’Allah récompense l’équipe du CCIF qui a été d’un grand soutien et très réactif.

Cette affaire résolue est une illustration concrète de ce à quoi peut servir vos dons au quotidien : à permettre au CCIF de fonctionner et de faire un travail rigoureux et professionnel dans la lutte qu’il mène contre l’islamophobie.

N’hésitez surtout pas à nous contacter lorsque vous êtes témoins ou victime d’une discrimination islamophobe. Nous vous conseillons de noter le numéro de notre standard téléphonique (09 54 80 25 93) dans vos portables pour réagir au plus vite.

*Marie est un prénom d’emprunt.

Ensemble nous sommes plus forts!

Crédit Photo : Shutterstock

Related Posts

Comments (2)

salam 3aleykoum ma soeur ..je suis aussi assistante maternelle et on m’a convoqué pour la deuxieme formation. On me demande de signer un reglement interieur ou il est noté que ne peux pas porter de couvre-chef. J’aurais besoin de tes conseils ..j’essaie de joindre le ccif mais en vain.

Bonjour,
Vous pouvez joindre le CCIF via la permanence au 09.54.80.25.93

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.