BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Sarah, forcée de découvrir ses oreilles pour voter

Crédit Photo : Shutterstock

Dans les bouches du Rhône (13), dimanche 29 mars, une femme de confession musulmane a vu conditionner son droit de vote au degré de visibilité de ses oreilles.

Pour rappel, au premier tour des élections départementales, c’était un homme de confession juive, Avraham Weill qui avait été la cible d’une conception d’une laïcité liberticide qu’une minorité de politiciens tente d’imposer comme une « norme républicaine », alors même que l’Observatoire de la laïcité est très clair à ce sujet : la République française défend une laïcité des libertés, ceux qui se positionnent en porte à faux de cette conception libérale se complaisent dans une idéologie discriminatoire. Point final.

Au second tour des élections, c’est une musulmane, voilée, qui devient la cible d’une tentative de déni de ses droits de citoyenne au prétexte qu’elle doit « découvrir ses oreilles » pour exercer son droit de vote. Dimanche matin, Sarah* se présente dans un bureau de vote à Marseille, comme tous ses concitoyens français, elle se rend dans l’isoloir pour sceller son choix, sauf qu’au moment de déposer l’enveloppe dans l’urne, à l’inverse de ses concitoyens, elle subit un traitement d’exception pour le moins étrange. 

L’assesseur responsable de l’urne se lève (sans doute dans un effort désespéré pour donner plus de hauteur à la bassesse de son injonction) et lui déclare « par contre, enlevez votre voile madame ». Sur le moment, Sarah reste interdite devant une telle requête et demande même à la personne de répéter, croyant qu’elle avait mal compris. Malheureusement non. L’assesseur n’en démord pas et s’accroche à son injonction : « pour voter, il faudra ôter le voile ». Sarah l’interroge sur la raison et l’homme, déterminé, affirme que « pour voter il faut avoir le visage dégagé ». Sarah lui rétorque que son visage est dégagé, mais c’était sans compter la conception pour le moins étrange de ce qu’est un visage « dégagé » pour l’homme.

En effet, s’enfonçant dans une mauvaise foi inavouable, l’homme a eu l’aplomb de lui objecter que « sur la photo de la carte d’identité, on voyait ses oreilles » et que par conséquent, il exigeait de voir ses oreilles avant qu’elle puisse déposer l’enveloppe dans l’urne. CQFD. Sarah, contrainte, s’exécute. Tour à tour, elle découvre ses deux oreilles. Deux autres femmes sont présentes au moment des faits. Elles étaient visiblement choquées d’un tel traitement et baissaient la tête. Elle a pu enfin mettre son enveloppe dans l’urne. Ses mains tremblaient.  

Nous pourrions juger qu’une telle absurdité est risible. Le problème est que ces signalements s’inscrivent dans une réalité quotidienne et qu’ils génèrent une vraie souffrance. Sarah s’est sentie humiliée, discriminée, en raison de sa religion. Sa fille qui était présente au moment des faits et qui a donc assisté à l’humiliation publique de sa mère, est retournée dans le bureau de vote dans l’après-midi pour avoir une explication avec l’assesseur en cause. L’agent a fait un rapport dans lequel il indiquait que la fille l’aurait agressé.

La victime a eu le bon réflexe de déposer plainte. Le pôle juridique est en contact avec la victime. Nous ferons tout pour que cet homme soit sanctionné comme il se doit.        

*Le prénom a été modifié.      

 


Related Posts

Comments (3)

Malheuresement ça devient presque classique ce genre de reaction

Je suis choqué, car je ne vois pas en quoi un foulard empêche une française de voter.
Il faudrait avec un juriste faire un point précis sur ce que dit le droit, et signaler ces comportements au médiateur de la République.
Par ailleurs, il faudrait par exemple recueillir les témoignages concernant les comportements face aux nones catholiques, car ça m’étonnerait qu’un président de bureau de vote se sente obligé de demander à celles-ci de se découvrir.

Et puis le fait qu’elle s’humilie devant cet homme est honteux ! Je serais à sa place j’aurais laissé l’enveloppe, et je serais parti ! On ne doit pas se rabaisser devant ce genre de personne!

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.