BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Condamnée pour injure islamophobe sur la voie publique

 

Le 15 Avril 2013, rue de Vaugirard à Paris, c’est une dame d’une cinquantaine d’années qui prend à parti une femme française de « type maghrébin » à cause du port de son voile. Elle empoigne violemment Karima* tout en lui criant « Sale bougnoule, sale arabe, sale Irakienne ».

Sortant du métro, Raja* a constaté qu’une femme se faisait injuriée en raison de son voile. Elle décide alors de s’interposer en essayant de raisonner l’auteure des injures. Hors d’elle-même, celle-ci reprend de plus belle en leur criant qu’elles « n’étaient pas françaises », que « si elles voulaient porter ce foulard, elles devaient partir de France » et qu’elles étaient « des sales arabes, des sales irakiennes ».

Raja lui rappelle à juste titre qu’elles peuvent porter plainte et qu’elle est en train de filmer la scène. Tentant vainement de briser son portable, celle-ci finit par quitter les lieux.

Raja a ensuite pris la bonne décision : Celle de porter plainte. Encouragée et soutenue par les fonctionnaires de police, elle dépose sa plainte. L’auteure des insultes, que Raja a suivie jusqu’à son hôtel est auditionnée. Elle saisit le CCIF qui a mis immédiatement à sa disposition un avocat. Celui-ci  l’a représenté avec succès à l’audience puisqu’une première condamnation à l’encontre de la prévenue a été prononcée par la 17è chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris le 10 Avril 2014.

A la suite de l’appel formé par la prévenue, l’affaire a été jugée à nouveau par la Cour d’appel de Paris le 21 janvier 2015, qui a rendu sa décision le 4 Mars 2015 dernier. Elle a confirmé la culpabilité de la prévenue et l’a condamnée à une peine d’amende de 800 € avec sursis, et a accordé à la victime la somme de 500 € au titre de dommages et intérêts ainsi qu’un euro symbolique au CCIF, également partie civile à l’instance.

A chaque fois que vous vous faites injurier à cause de votre voile ou pour toutes autres raisons liées à vos convictions religieuses, contactez le CCIF afin qu’on puisse vous accompagner dans vos démarches. Faites comme Raja : Ayez également le réflexe de filmer ou d’enregistrer toutes altercations islamophobes afin qu’elles puissent constituer des éléments de preuve, en plus des témoins de la scène.  

 Ensemble, il ne faut rien lâcher.

Gardez aussi à l’esprit, que le CCIF peut dispenser des conseils juridiques et assister les victimes d’islamophobie grâce à vos dons seulement, alors donnez  au CCIF, adhérez, pour qu’ensemble on fasse passer le message que les agressions islamophobes ne resteront pas impunies dans ce pays.

*Les prénoms utilisées dans l’article sont fictifs.

 

Related Posts

Comments (4)

Bien joué les filles !!!
Quel réflexe que d\’avoir pensé à filmer la scène !!!!
Ne nous laissons pas faire ! trop c\’est trop !!!!

السلام عليكم
الحمد لله
Justice a été rendu ?
mais pourquoi le procès à été aussi long presque 2 ans

Bravo les filles et aussi le CCIF pour votre action !!!

Merci au CCIF, mais surtout au courage des deux victimes. Le temps de la justice est long et c’est normal, cette condamnation nous montre qu’il faut rien lâcher.

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.