BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Bacheliers interdits de se présenter à leur cérémonie de remise de diplôme

Parmi les signalements qui lui sont rapportés, le CCIF constate une récurrence dans les témoignages faisant état de discriminations à l’encontre d’anciens élèves.

Par ignorance ou laïcisme aigüe, des enseignants ou directeurs d’établissement semblent avoir du mal à “couper le cordon” et admettre le statut “d’anciens élèves” des jeunes invités ou amenés à refranchir les portes de leur lycée.

Remise de diplômes, demandes administratives, représentants de frères et soeurs encore scolarisés dans l’établissement ou encore réunions d’anciens lycéens… Nombreuses sont les occasions de discriminer ces jeunes citoyens français.

Le CCIF tient à rappeler que la neutralité religieuse s’applique uniquement à l’enseignement primaire et secondaire.
Aussi dès lors que le lycéen n’est plus scolarisé, à savoir à la fin de son année de terminale et à fortiori après les examens du Baccalauréat, celui-ci adopte automatiquement le statut “d’ancien élève” et n’est donc plus tenu de se soumettre à cette l’obligation de neutralité. Au même titre, par ailleurs, que les parents d’élèves (précision faite au regard des signalements traités par le CCIF).
C’est aussi en cela que la laïcité garantie le respect des croyances et la liberté religieuse.

Voici un signalement, parmi tant d’autres, reçu ce jour au CCIF, qui reflète en tout point l’humiliation et l’exclusion sociale dont est victime une partie de la jeunesse française en raison de son appartenance religieuse, par et au sein même des institutions censées la protéger.

« Fraichement diplômées du baccalauréat, 11 jeunes filles devaient assister à une cérémonie de remise des diplômes. Cette cérémonie n’a pas eu lieu au lycée mais dans une salle de réception.
Les 11 jeunes filles n’ont pas été admises à la cérémonie en raison du port du voile. On leur a dit qu’elles pouvaient récupérer leur diplôme un autre jour directement au lycée. 
Un autre étudiant sikh portant un turban a également été refusé.

Il est nous est précisé que lors de la cérémonie, le maire et des journalistes étaient conviés et que les responsables de l’établissement ont prétendu se baser sur le règlement intérieur du lycée pour faire valoir l’exclusion.

Afin de pouvoir récupérer son diplôme le jour même, l’étudiante a dû donner procuration à une amie ne portant pas le foulard. »


Outre le fait que les principaux intéressés de cette remise de diplôme aient été invités à figurer dans la conformité ou aller voir ailleurs pour faire “bonne figure” et satisfaire messieurs les journalistes et monsieur le maire. Ces représentants du système éducatif français ont transformé cet évènement symbolique et marquant, censé se dérouler dans la joie, la bonne humeur et avec une fierté non déméritée pour tout bachelier, en souvenir amer.

Enfin, le CCIF tient à préciser qu’un réglement intérieur comportant réellement de telles interdictions serait discriminatoire et de fait illégal.

Related Posts

Comments (1)

Selem walikoum.
L’année dernière j’ai vécue cette scène que je trouve totalement déplacée et irrespectueuse. Pour le coup moi je suis arrivée avec la maman d’une amie qui portait le voile et la CPE a daigné me dire ” la maman je la laisse mais vous non” en poursuivant “vous pouvez tout de même faire un effort et retirer votre voile”. Et pour couronner le tous, pour montrer que leur soucis n’était pas l’accès à l’établissement mais l’image de leur établissement qui les occupaient réellement , le proviseur en voyant que nous lui tenions tête (nous étions 5 filles voilées) nous a fait rentrée dans le lycée nous a emmené dans le bureau des CPE et nous a fièrement dis “Je vous propose de rester ici et je vous ramènerai vos diplôme ici” c’est quand même dégradant de vouloir nous enfermer dans une pièce à l’abri des regard comme si nous étions des bêtes… J’ai donc dû rentrer et demander à mon frère de récupérer mon diplôme en lui faisant une procuration. C’est désolant de voir que la société dans laquelle nous vivons est aussi fermée d’esprit . En espérant qu’un jour tout cela évolue inchaallah…

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.