BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Mobilisation contre la fermeture injustifiée d’une école musulmane : 75 enfants déscolarisés

Samedi 18 octobre 2014 à 15 h est organisé un rassemblement devant la préfecture à Orléans, 181 rue de Bourgogne, pour contester la fermeture de la première école musulmane privée du Centre “Les Ateliers de Montessori”.

  • Résumé des faits

Le 26 septembre 2014, le maire de La Chapelle-Saint-Mesmin Nicolas Bonneau ferme l’école les Ateliers Montessori par le biais d’un arrêté municipal. Les Ateliers Montessori dénoncent alors un abus de pouvoir insistant sur le fait que l’école est bel et bien conforme aux exigences légales en la matière.

Malgré cette conformité, contrôlée par les organismes compétents, M. Bonneau a décidé le 9 septembre de mettre en demeure la direction de l’école, prétextant que cette dernière a effectué des travaux sans autorisation. Pourtant aucuns travaux n’ont jamais été effectués par les Ateliers Montessori. Avant cette décision le maire avait organisé une visite inopinée des locaux. Visite lors de laquelle là encore il n’avait rien trouvé à redire.

Puis le 26 septembre, soit 17 jours après la mise en demeure, Nicolas Bonneau a décidé de prononcer un arrêté de fermeture de l’école, alors que dans le même temps trois rapports établis par le bureau de contrôle VERITAS ont démontré que l’école ne présente aucun danger pour l’accueil des enfants.

  • Une fermeture injustifiée et des enfants déscolarisés

Quels sont les conséquences de cette fermeture ? 75 enfants se retrouvent déscolarisés, et tout le personnel, 11 employés, a été licencié.

De plus, plusieurs inscriptions racistes ont été taguées sur le portail de l’école et cela dans l’indifférence générale.

Le CCIF rejoint et soutient le rassemblement organisé ce samedi 18 octobre aux côtés de l’UAMO (Union des Associations Musulmanes de l’Orléanais) et d’autres associations. Nous invitons tous ceux qui en ont l’envie et la possibilité de se joindre à la mobilisation.

Related Posts

Comments (1)

Salam. Nous avons vécu le même cas dans les Côtes d’Armor, avec une autre école associative, dont le réseau est très populaire en Bretagne : l’école en breton Diwan du village de Louannec. Le maire et son équipe, on ne sait pour quel motif (on pense la pression des parents d’élèves de l’école publique ne supportant pas qu’il puisse y avoir une école “alternative” et enseignant en breton), a décidé d’expulser 33 enfants de la maternelle au CM2. Une bataille juridique s’est engagé, avec intercession du Prefet, mais rien n’a y fait, le maire a eu le dernier mot. L’école a réussi a trouver d’autres locaux par un tour de passe-passe, mais ce fut un choc pour les enfants comme les parents. Je suis triste de vous dire cela, mais ce qui arrive aux Ateliers de Montessori risque de finir de la même façon, les maires ayant plus de pouvoir qu’on ne le pense. François Hollande, alors président depuis peu, avait délégué quelqu’un sur notre demande pour servir de médiateur et rien n’y a fait. En France, il y a ce qu’on appelle des “jacobins”, ces gens qui se disent hérities de la Révolution Française et ne supportant pas qu’autre chose que l’école publique existe, qu’autre langue que le français soit enseigné, et qu’autre chose que la laicité de la façon la plus fermée (les laicards) et la plus combative, puisse exister. Bon courage aux enfants, à leurs parents qu’Allah vous facilite.

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.