BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Un couple se fait violemment agresser à Boubers-sur-Canche

Un couple a subi une violente agression la semaine dernière à Boubers-sur-Canche selon le parquet d’Arras. Le couple se rendait en effet au centre aéré pour récupérer leurs deux enfants, quand les deux agresseurs, âgés de 25 et 21 ans, les ont roué de coups.

Selon le journal Ajib.fr des insultes racistes ont été d’abord adressées à la jeune femme d’origine maghrébine, enceinte de 7 mois, avant que son conjoint, demandant au groupe de jeunes d’arrêter leurs insultes, ne soit attaqué. Ils s’en sont ensuite pris à son épouse “essayant de lui donner des coups de pieds alors qu’elle ten-tait de protéger son ventre.”
La jeune femme a “reçu des coupes aux jambes et aux cuisses, avant d’être jetée au sol” et son mari, en essayant de la défendre, n’a pas été épargné. La famille a été profondément choquée par cette violence, sans oublier les enfants, qui ont assisté impuissants à la scène.

La comparution immédiate des deux agresseurs, deux frères, a eu lieu mardi 22 juillet à 14 h devant le tribunal correctionnel d’Arras. D’après le Figaro, le parquet a indiqué que ces derniers ont été jugés pour “violences volontaires avec une ITT supérieure à huit jours, en réunion, et violences volontaires avec une ITT inférieure à huit jours sur personne vulnérable, en réunion”. Bien qu’une peine plancher ait été requise contre l’un des deux frères, Me Contrafatto, avocate des prévenus, précise que celui-ci a été relaxé des faits de violence sur la jeune femme.

Le Figaro n’a néanmoins pas relevé le caractère raciste de l’agression, ce qui laisse à penser que cela n’a pas pu être caractérisé au procès, sans doute faute de preuve. Et pourtant, Ajib.fr ajoute qu’une habitante de Bouber-sur-Canche a confié aux journalistes qu’il “y a un problème de racisme dans le coin”. Il est tout de même regret-table que Le Figaro n’en fasse pas du tout état.

Il est également à déplorer qu’il soit aussi difficile de prouver juridiquement l’aspect raciste, xénophobe ou islamophobe de ce type d’agression, qui sont malheureusement de plus en plus fréquentes.

Dans son rapport annuel 2014, sur les chiffres de l’année 2013, le CCIF comptabilise 27 agressions physiques violentes sur les seuls 8 derniers mois de l’année 2013. C’est une hausse extrêmement inquiétante de la violence suscitée par le racisme et l’islamophobie ambiants.

Crédit Photo : Shutterstock​

Related Posts