BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

La stigmatisation des femmes voilées en Europe

Crédit photo: T. Portier Gazette.be

 

Communiqué de presse – Bruxelles, 26 février 2014

CEJI : «Obsession du voile agit négativement sur l’intégration des femmes musulmanes »

Le CEJI – Une contribution juive pour une Europe Inclusive – est profondément troublé par l’escalade du racisme et des tensions raciales en Belgique soulignée dans des rapports publiés cette semaine par la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI) (1) et par le Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme et soumis au Comité des Nations Unies sur la discrimination raciale (CERD) (2).

CEJI est vivement préoccupé par la division actuelle au sein du mouvement antiraciste belge concernant le foulard islamique. Le CEJI croit fermement au droit fondamental de la liberté religieuse et voit plus de mal que de bien à nourrir cette obsession autour du voile. Non seulement cette obsession a eu des conséquences négatives sur l’intégration des femmes musulmanes dans le système éducatif et dans le secteur de l’emploi en Belgique, mais elle a aussi eu un grave impact sur la liberté des Juifs, des Sikhs, des Hindous et même des Chrétiens à porter leurs signes et symboles religieux et culturels. La neutralité est un concept défini uniquement par ce qui est considéré comme acceptable par la société au sens large, et nous sommes mis au défi de réexaminer l’application de ce concept afin de rendre notre espace public effectivement inclusif. La contrainte sociale que représente le port ou non du foulard est en totale inadéquation avec l’objectif d’émancipation de la femme.

La directrice du CEJI, madame Robin Sclafani a déclaré :

« Il y a une grande ironie dans le débat sur le foulard et cette expression de l’islamophobie. Les musulmans sont accusés d’opprimer les femmes, et pourtant la société neutre fait ce qu’elle interdit en privant la participation des femmes en raison du port du voile. Dans le même temps, les femmes musulmanes sont les plus grandes victimes de crimes de haine anti-musulmans. Si nous sommes tellement préoccupés par l’émancipation des femmes musulmanes, pourquoi sont-elles devenues les pires victimes d’un racisme sexiste? Ce message est un appel : regardons-nous tous dans un miroir pour découvrir nos propres préjugés inconscients concernant le sexe, la religion et l’appartenance ethnique. Nous ne devons pas avoir peur, en reconnaissant l’identité et les droits des autres, de perdre les nôtres. »

Afin de parvenir à une société véritablement inclusive et non discriminatoire, nous devons travailler ensemble dans tous les secteurs pour confronter les préjugés et la haine de toutes sortes. Le fanatisme engendre la colère et plus de fanatisme. Il y a par exemple une vive préoccupation concernant l’antisémitisme et l’homophobie non seulement dans les communautés musulmanes mais aussi non-musulmanes. Comment pouvons-nous croire au changement quand nous constatons qu’au sein même des communautés majoritaires mais aussi minoritaires les gens font preuve d’hypocrisie en invoquant leurs droits tout en oubliant ceux des autres pour justifier leurs opinions. La meilleure façon de s’opposer à toute forme de haine est de démontrer l’inclusion des niveaux politiques les plus élevés jusque dans la société civile.

La législation, les politiques gouvernementales et les organes de contrôle sont essentiels. C’est pourquoi le CEJI partage les recommandations de l’ECRI et du CERD afin de prendre les mesures nécessaires dans ce domaine. Le CEJI attire également l’attention sur le rôle primordial de la formation pour la transformation sociale. Les décideurs et les politiques doivent faire face à leurs propres préjugés et s’attaquer à ces problématiques afin d’inverser efficacement la vague de racisme et de xénophobie qui sévit en Belgique et dans de nombreux autres pays européens. La formation peut aider à désapprendre les préjugés et les stéréotypes, à développer des compétences et des stratégies amenant à créer une société inclusive où les gens peuvent profiter pleinement de toute leur diversité.

(1) http://www.coe.int/t/dghl/monitoring/ecri/Country-by-country/Belgium/BEL-CbC-V-2014-001-ENG.pdf

(2) http://www.diversite.be/sites/default/files/documents/publication/rapport_parallele_be_centre_egalite_des_chances_0.pdf

English version

À propos du CEJI:

CEJI – Une contribution juive à une Europe inclusive- s’allie aux individus et aux organisations de toutes religions, de cultures afin de promouvoir une Europe diversifiée et inclusive. Le CEJI travaille à lutter contre les préjugés et la discrimination et à promouvoir la cohésion sociale par la formation et l’éducation, et les initiatives de dialogue et de plaidoyer au niveau européen.

www.ceji.org

Pour plus d’informations, ou pour obtenir une interview, contacter madame

Robin Sclafani, Directrice du CEJI

email : robin.sclafani@ ceji.org

GSM: +32 ( 0 ) 486.640.822 ou +32 ( 0 ) 2.340.9622

Related Posts

Comments (1)

Ceci est tellement évident qu’il est difficile de comprendre pourquoi il y a tant de personnes qui pensent autrement.

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.