BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Mosquée profanée à Mayotte : Une délégation reçue à Paris

Souvenez-vous la mosquée souillée la nuit du nouvel an 2014. Les fidèles de la mosquée de Dzaoudzi Labattoir en Petite Terre avait découvert le lendemain matin une tête de porc déposée devant le lieu de culte.

Une profanation qui avait provoqué une très vive émotion dans ce département français dont la majorité des habitants sont de confession musulmane.

Soucieux que ce type d’acte islamophobe ne se reproduise sur l’île, les mahorais ont mandaté des représentants qui ont fait le voyage jusqu’en métropole afin d’alerter les autorités et “faire part au plan national de cet acte ignoble qui a choqué les populations, quelles que soient leur religion”.

Arrivée jeudi dernier, la délégation, qui compte notamment le Grand Cadi de Mayotte Bacar Nourdine et le représentant de la mosquée profanée Djoumi Ahmed, a été reçue ce lundi au ministère de l’Intérieur afin d’exprimer la « colère contenue » des mahorais et rappeler que “Mayotte est une terre française et que les musulmans doivent bénéficier de l’attention au même titre que les autres cultes de la France métropolitaine”.

Quant aux trois prévenus (un gendarme, son épouse, ainsi que la femme d’un autre militaire), ils sont dans l’attente de leur jugement prévu le 26 février prochain.

                                                                      j'agis, j'adhère, je donne

                                                                      appli CCIF contre l'islamophobie

Related Posts