BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Stop au contrôle au faciès

En dépit des promesses électorales de François Hollande, réitérées au début de son mandat par le chef du gouvernement Jean-Marc Ayrault, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a récemment annoncé qu’il renonçait au projet de mettre en place un récépissé lors des contrôles d’identité, qui avait été proposé pour lutter contre les pratiques discriminatoires.

Il juge que son application serait “très difficile”, et “pas efficace”, “une tracasserie administrative supplémentaire” pour la police et les gendarmes. Pour lutter contre les contrôles au faciès, il ne propose rien de plus que “le retour du matricule” permettant d’identifier les agents des forces de l’ordre sur leur uniforme.

Pourtant, début 2012, l’ONG Human Rights Watch avait épinglé la France, alarmée par les inégalités de traitement des citoyens face à la police. Les statistiques sont effarantes : selon une étude réalisée en 2009 par l’Open Society, un noir ou un arabe ont respectivement 6 et 7,8 fois plus de chances d’être contrôlés par les forces de l’ordre qu’un blanc. Nombreux sont ceux et celles qui dénoncent depuis longtemps cette situation inadmissible. Parmi eux, le Collectif Contre Le Contrôle au Faciès, dont la campagne rassemble des personnalités diverses et d’innombrables citoyens anonymes, tous et toutes décidés à lutter contre les contrôles au faciès.

Marwan Muhammad a répondu aux questions des journalistes de la radio Le Mouv’ sur le sujet.

Stop aux controles au facies 

 


Related Posts

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.