BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Vendeuse voilée licenciée

L’initiative est assez rare pour être saluée. En Belgique, le Centre pour l’Égalité des Chances et la Lutte contre le Racisme (équivalent de l’ancienne Halde) a décidé de poursuivre la chaine de magasins généralistes Hema pour licenciement abusif.

En effet, en 2011, une jeune femme voilée avait été licenciée à cause de plaintes de clients concernant son foulard. Après avoir embauché l’intérimaire en lui assurant que le port du hijab ne poserait pas de problème, le magasin Hema de Genk (Belgique) a finalement tenu à ce qu’elle l’enlève, et n’a donc pas renouvelé son contrat.

Saisi, le Centre pour l’égalité des chances avait d’abord tenté la médiation : « Nous avons rencontré l’entreprise plusieurs fois pour trouver des solutions, mais ça n’a pas été concluant », explique le directeur du CECLR Jozef De Witte au journal belge le Standaard. A l’inverse des actions qu’a pu faire le Haut Conseil à l’Intégration (HCI), dans le cas belge, l’affaire a alors été portée devant le tribunal. Le but, explique le Centre, n’est pas de viser expressément Hema, mais plutôt d’obtenir une jurisprudence, un positionnement clair :

« Nous remarquons que des entreprises commerciales disent de plus en plus souvent vouloir promouvoir la neutralité et elles utilisent cet argument pour interdire à leur personnel de porter le foulard », ajoute le président du CECLR.

Le centre prévoit également de porter l’affaire devant la justice européenne, afin d’obtenir un positionnement commun à toute l’Europe.

Que faisait la Halde dans les mêmes cas? Rien.

Related Posts

Leave a comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.