BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Lila, 9 ans, forcée à manger de la viande par son professeur

#

Forcer les enfants à manger la viande à la cantine, c’est une réalité à laquelle sont confrontés de nombreux parents qui n’hésitent plus à le dénoncer. 

Cette alimentation par la force, c’est ce qu’a subi la petite Lila*, âgée de 9 ans.  Le 17 octobre dernier, Lila a été forcée de manger la viande contenue dans son assiette sous la pression de son maître.

“Monsieur **** il m’a dit de manger, il m’a forcé et il me faisait peur avec sa grosse voix.” Lila*, 9 ans.

La mère de Lila* a décidé de saisir le CCIF et elle a demandé à être reçue par la directrice de l’école afin de lui faire part du traitement violent auquel sa fille a dû faire face. Néanmoins, la directrice s’est cachée derrière des “directives de la mairie” et que les “enfants doivent goûter à tous les aliments”.

Peu après l’incident, Lila* a laissé un message vocal à sa maman expliquant la pression de son maître et sa peur de ce dernier, “Monsieur **** il m’a dit de manger, il m’a forcé et il me faisait peur avec sa grosse voix.”

Cette politique de l’alimentation par la force n’est pas un cas isolé. Le CCIF est souvent contacté pour ce type d’affaire par des parents dépassés par le traitement réservé à leurs enfants. A toutes fins utiles, il est nécessaire de rappeler ici que les parents ne demandent pas de traitement de faveur, encore moins de menu halal, ils demandent à ce que le droit des enfants soit respecté.

Il convient de rappeler que le choix pour les parents de transmettre à leurs enfants les valeurs quelles qu’elles soient relève de la liberté de chacun.

L’article 371-1 du Code civil dispose que : « L’autorité parentale est un ensemble de droits et de devoirs ayant pour finalité l’intérêt de l’enfant ; Elle appartient aux parents jusqu’à la majorité ou l’émancipation de l’enfant pour le protéger dans sa sécurité, sa santé et sa moralité, pour assurer son éducation et permettre son développement, dans le respect dû à sa personne ».

La confession religieuse constitue une des valeurs que les parents peuvent transmettre à leurs enfants. Un enfant doit conserver le libre choix de goûter ou de ne pas goûter ce qui lui est proposé.

Le CCIF invite les parents dont les enfants vivent la même situation, à se rassembler comme l’ont fait les parents d’élèves à Vénissieux (notre article : Crèche : victoire des Vénissians, la municipalité sommée de respecter la loi). De mener cette lutte pour les droits de leurs enfants en étant unis, nombreux et de saisir le CCIF afin de mettre fin à ces humiliations publiques dont sont victimes leurs enfants.

% commentaires (2)

Bonjour,
Nous avons rentré un problème similaire. Mes filles on les forces à mettre la viande dans leur assiette alors qu’en début d’année nous avons remplis une fiche pour informer que nos enfants sont végétariens afin de respecter la laïcité des établissement scolaire et il ne veulent rien entendre. La directrice ce cache derrière la caisse des écoles. Et le directeur du collège de mon fils (14 ans) la menacé en disant que si il prenait pas son assiette il allait avoir de sérieux problèmes.
Je souhaite en discuter avec un membre du ccif.
Pouvons nous être contacté.

Bien à vous
Soraya

Bonjour,
Pourriez-vous contacter notre permanence juridique dans les plus brefs délais au 01.49.21.22.22 ?
Cordialement,
L’équipe communication du CCIF

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.