BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Agression islamophobe à Lens, le caractère raciste retenu par la justice

#

Le 24 août dernier, Mustapha, 52 ans et son ami ont été victimes d’une violente agression en sortant d’une mosquée lensoise aux alentours de 23h30.

Valentin S., 23 ans, sous prétexte de leur demander l’heure s’approche d’eux et assène un coup de poing à l’un avant de frapper avec sa chaîne de vélo le second.

Cette agression a profondément choqué les fidèles Lensois qui ont pu compter sur le soutien et la condamnation forte du maire de la ville ainsi que du Procureur de la République dont il faut saluer la réaction.

Le 26 septembre dernier, devant le tribunal, Valentin S. justifiera son geste en expliquant « avoir été arnaqué plusieurs fois par cette ethnie, des maghrébins m’ont racketté depuis mon enfance ». Des propos sans ambiguïtés qu’il tient également devant le psychiatre et la police pendant sa garde à vue, où il aurait notamment dit : « Ils n’ont pas à porter le qamis » ou encore : «  On est chez nous, pas eux, je ne supporte pas qu’ils nous imposent leur façon de vivre », avant d’assurer qu’il était « en mission. » « Il est clairement inscrit dans l’idéologie raciste », a conclu le Procureur.

Le Procureur de la République –  Simon LANES- a retenu le caractère raciste de l‘agression en ajoutant quinze mois de prison dont quatre avec sursis et mise à l’épreuve ainsi que la révocation de dix mois de sursis. Les propos qu’il a adressé au Liévinois sont d’une justesse et d’un pragmatisme exemplaires : « On est toujours l’étranger de quelqu’un. Skrypczak, il y a plus gaulois comme patronyme… C’est ça la France, l’intégration de plusieurs communautés ». Estimant que le 24 août, il a agi « par racisme, par bêtise ».  

Les juges ont décidé de suivre cette réquisition conséquente en condamnant Valentin S. à 11 mois de prison ferme pour violences avec arme aggravée du caractère raciste de l’agression.

Ces derniers mois, le CCIF a pu observer une multiplication d’agressions physiques à caractère islamophobe. Ces atteintes à la personne s’inscrivent dans un contexte de violences physiques et verbales plus général qui mobilise toute l’énergie de notre association.

Rejoignez le CCIF dans sa lutte contre l’islamophobie, adhérez, donnez.

#EnsembleNousSommesPlusForts

Source : La Voix du Nord

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.