BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Affaire Babyloup, suite et fin

#

Le CCIF a sollicité l’ONU il y a quelques années concernant le licenciement abusif de Mme Afif, dans l’affaire Babyloup. Le comité des droits de l’homme des Nations Unies a constaté que la restriction du port du foulard établie par le règlement intérieur de la crèche et sa mise en œuvre constituent une restriction portant atteinte à la liberté de religion de Mme Afif en violation de l’article 18 du pacte et que les sanctions prononcées contre elle constituent une violation des articles 18 et 26 du pacte.

En principe, la France est tenue d’indemniser Mme Afif et doit s’expliquer dans un délai de six mois auprès du Comité sur les mesures prises à cet égard.

Il convient de ne rien lâcher de ses droits.

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.