BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Le rapport accablant sur la condition des femmes musulmanes en Europe

#

Un rapport accablant sur la condition des femmes musulmanes européennes sera présenté le 10 juillet devant la Commission des droits des femmes du Parlement européen.

 

Le 10 juillet, de 9h à 9h30, la Commission des droits des femmes du Parlement européen débattra de la question des restrictions vestimentaires des femmes musulmanes en Europe. Maryam Hmadoun, membre de l’Open Society Foundations et auteure du récent rapport sur les restrictions vestimentaires des femmes musulmanes, notre partenaire, y présentera son rapport. La présentation sera suivie de questions.

Le rapport révèle que la France est le pays qui cumule le plus de restrictions et est également celui où la discrimination à l’encontre des femmes musulmanes est la plus recensée. Autre fait inquiétant que nous avions déjà observé: d’autres pays européens suivent son exemple. 8 pays sur 28 ont imposé des restrictions vestimentaires aux femmes musulmanes.

La présentation de ce rapport vient à point nommé à l’heure où les déclarations douteuses des représentants de l’Etat sur le voile se multiplient. Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat chargée de l’Égalité femmes-hommes, avait déclaré que le voile de Maryam Pougetoux était une “forme de promotion de l’islam politique”. Le voile de la représentante de l’UNEF avait d’ailleurs aussi fait réagir Gérard Collomb, le ministre de l’intérieur, qui le trouvait “choquant”.  Le Président Emmanuel Macron, quant à lui faisait il y a encore quelques temps encore moins dans la dentelle en affirmant que “le voile n‘était pas conforme à la civilité.”

Le weekend dernier, ce sont 10 militants de l’organisation terroriste d’extrême droite, qui, suspectés de fomenter un attentat islamophobe, étaient arrêtés par les forces de l’ordre. Parmi les cibles à abattre visées par ce groupuscule se trouvaient les femmes musulmanes voilées qui devaient être choisies au hasard dans la rue.

Et le 3 juillet, c’est une jeune femme belge de 19 ans, qui a été sauvagement agressée dans la rue. Après l’avoir insultée, lui avoir arraché son voile et ses vêtements, lui mettant la poitrine à nu, ils l’ont scarifiée sur plusieurs endroits du corps.

Au regard de la gravité de l’exacerbation de la violence à l’endroit des femmes musulmanes, il est urgent d’agir sur la condition de ces citoyennes en Europe, d’abandonner les clichés et stéréotypes constamment relayés à leur endroit, et de les protéger.

 

Ce sujet sera débattu le 10 juillet à la Commission des droits des femmes du Parlement européen.

Retrouvez ici l’intégralité du rapport de Maryem Hmadoun. 

% commentaires (2)

Dans une Europe qui respecte ses valeurs : démocratie, laïcité, respect des droits de l’homme et de la ( femme ) liberté égalité fraternité, les femmes musulmanes devraient pouvoir vivres et pratiquer leur religion sans êtr.e ni inquiétées, ni menacées et encore moins agressées.

Les restrictions vestimentaires faites aux femmes sont universelles, et c’est toujours pour l’honneur, la dignité de la société, l’exemple même de l’atteinte à la liberté de certains (en l’occurence ici certaines) pour le bien de tous. Le corset, la mini-jupe, le chapeau, le foulard sont des exemples de luttes des femmes pour le droit de disposer de leur corps.
En revanche, ce qui est choquant c’est de retrouver les mêmes qualifiquatifs d’un siècle à l’autre: indescente, provoquante, dégragante, incivile, c’est que les garants de la sécurité et du bien-être de tous osent contrevenir en public et en toute impunité aux lois fondammentales de notre pays et par là même cautionnent les actes de violences.
On en revient toujours au même reproche : « vous l’auriez pas un peu cherché, p’tite inconsciente? »
Au fond y a t-il une différence entre les crimes d’honneur au Pakistan qui ont la complaisance des juges et les agressions islamophobes qui n’en sont jamais (juste un déséquilibré qui passait par là) perpétrées dans le silence assourdissant de nos media et de nos gouvernants?

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.