BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Mosquée incendiée à Auneau: réaction exemplaire du Maire

#

Dans la nuit du vendredi 1er au samedi 2 juin 2018, la mosquée d’Auneau en Eure-et-Loir a été incendiée. Selon le procureur de la République, il s’agirait d’un acte criminel. Le pyromane aurait utilisé des chiffons imbibés d’essence pour allumer le feu.

Nous saluons le comportement exemplaire des autorités locales et en particulier du Maire de la ville, Monsieur Michel Scicluna (LR) qui a tenu à rester auprès des fidèles une partie de la nuit suivant l’acte. Cette preuve de soutien à la communauté musulmane est salutaire à l’heure où nos compatriotes de confession musulmane sont régulièrement stigmatisés dans les discours politiques et médiatiques.

Il qualifie cet acte de “navrant” et le condamne fermement. Par ailleurs, cette attaque contre un lieu de culte survient en plein mois de Ramadan et un an après l’agression violente de Lahbib  qui se rendait à la mosquée.

“Je ne sais pas quoi dire. Il y a forcément un fond de quelque chose, sinon, il n’y aurait pas d’acte. » a-t-il ajouté

 

De même la Préfète de la région a immédiatement condamné “avec la plus grande fermeté cet acte inacceptable. Les valeurs de la République c’est la liberté de conscience et la capacité de tous à vivre ensemble dans le respect mutuel.” a-t-elle expliqué.

Bien qu’au niveau régional, les réactions des autorités politiques, religieuses, et même de la population soient à saluer, ce genre d’actes est le résultat direct des discours haineux. Jusqu’aux plus hautes instance de l’Etat, on a assisté récemment à des prises de position condamnables du ministre de l’Intérieur, de la secrétaire d’Etat aux droits des femmes dans l’affaire Maryam Pougetoux, qui échauffe les esprits sous couvert de défense de la laïcité, des valeurs républicaines etc.

Le CCIF tient pour responsables les acteurs de la vie publique, qui, loin d’apaiser les tensions, nourrissent les conflits. Répétition des polémiques stériles autour de la visibilité des femmes musulmanes, absence de prise de position sur les atteintes à la laïcité, manque de courage politique pour dénoncer l’impunité des uns et des autres, voilà comment le gouvernement (ne) lutte (pas) contre l’islamophobie.

Soutenez le CCIF pour qu’ensemble nous fassions de la lutte contre l’islamophobie une priorité du gouvernement. 

Ecrire un commentaire