BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

#Communiqué – Georges Bensoussan relaxé en appel: le CCIF se pourvoit en cassation

#

La Cour d’appel a rendu son délibéré en ce jour et a conclu à la relaxe de l’historien Georges Bensoussan. Le CCIF entend former un pourvoi en cassation.

La Cour semble avoir considéré que Bensoussan ne visait pas les musulmans mais les “ salafistes”. La décision contenant la motivation complète ne sera accessible que demain à 14h.

Notons par ailleurs, que l’un des soutiens de Bensoussan, à l’audience de cet après-midi, a insulté l’un des avocats des parties civiles de “merde”. Ce qui en dit long sur l’état d’esprit de certains supporters de Bensoussan.

En tout état de cause cette décision extrêmement surprenante entérine-t-elle des propos ouvertement racistes et islamophobes tenus sur une chaîne du service public ?
Confirme -t-elle qu’il est désormais possible d’inciter à la discrimination, à la haine envers les musulmans ?

 

L’intellectualisation du racisme est la nouvelle arme de “personnalités” comme Georges Bensoussan qui font de l’Islam et des musulmans leur fonds de commerce. En l’occurrence les juges ont considéré qu’il visait les Salafistes et non les musulmans.

Le CCIF, malgré les gesticulations de la partie adverse, se félicite d’avoir mobilisé tous les moyens légaux à sa disposition pour signifier avec force que ces propos ne peuvent être passés sous silence et doivent susciter la réaction des pouvoirs publics. Rappelons que Georges Bensoussan, en tant qu’historien et responsable éditorial du Mémorial de la Shoah, détient une responsabilité morale dans ses prises de parole publique.

L’affaire Bensoussan est également symptomatique d’un déchaînement médiatique visant les musulmans dans leur globalité. Pour preuve, la publication du manifeste de la honte . Dans ce texte, pauvre, l’auteur principal Philippe Val (également témoin dans l’affaire Bensoussan) impute aux musulmans dans leur intégralité la responsabilité de l’antisémitisme. Sur la même ligne idéologique de Georges Bensoussan, signataire du manifeste. 

Qu’il s’agisse d’« intellectuels », d’hommes politiques, de personnalités en manque de visibilité médiatique, ou de spécialistes ès islam du dimanche, le CCIF s’engage à poursuivre la lutte contre l’islamophobie avec force et détermination.

Le pourvoi va nécessiter du travail et de l’investissement de la part de nos équipes et des avocats en charge de l’affaire. Tout cela a un coût. Aidez-nous à rétablir la justice et à refuser que les musulmans soient insultés de racistes alors qu’ils en sont les premières victimes. Donnez maintenant

#EnsembleNousSommesPlusForts

% commentaires (1)

Bonjour à vous d’exister et d’oeuvrer pour la bonne cause
C’est avec grand plaisir que j’adhere à votre association et de prendre part à votre action

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.