BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Le CCIF reçu par un expert de l’ONU en France

#

A l’occasion de sa première visite en France, la Rapporteuse spéciale de l’ONU sur les droits de l’homme et le contre-terrorisme, Fionnuala Ní Aoláin a reçu Lila Charef, Directrice du CCIF, ce matin dans les bureaux de l’UNESCO à Paris.

Elles ont pu échanger sur les dérives générées par l’application systématiquement renouvelée de l’état d’urgence, l’intégration des principales mesures de ce régime d’exception l’émergence de l’islamophobie sécuritaire, l’utilisation des services publics à des fins de renseignement.  

 

Lors de cette entrevue, l’une des victimes ayant saisi le CCIF était également présente. Monsieur G. victime d’une perquisition musclée à son domicile qui a eu lieu au moment de l’état d’urgence fin 2015. Après avoir défoncé sa porte, les forces de l’ordre l’ont plaqué violemment au sol et menotté, en présence de sa femme, sa belle-mère, et de ses enfants.

 

L’objet de cette visite est de recueillir des informations de première main relatives aux politiques de lutte antiterroristes et d’évaluer leur impact sur la promotion et la protection des droits de l’homme.

 

La mission exceptionnelle de la Rapporteuse durera dix jours au total, période pendant laquelle elle rencontrera divers représentants politiques, des magistrats, et  des forces de l’ordre, des avocats, des universitaires ainsi que la société civile.

Au cours de sa mission, Fionnuala Ní Aoláin sera également amenée à s’entretenir avec des responsables de l’application des lois, des parlementaires, des membres du Conseil d’État, de la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR) et de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH). En outre, elle se rendra dans des lieux de détention pour interroger des personnes soupçonnées ou reconnues coupables de crimes terroristes.

Les résultats de ses observations et de ses entretiens seront partagés lors d’une conférence de presse qui se tiendra le 23 mai dans les locaux de l’UNESCO.

La Rapporteuse spéciale présentera un rapport complet de ses conclusions et recommandations au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies en mars 2019.

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.