BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

#Communiqué: le flou artistique de Macron sur les mamans accompagnatrices

#

Emmanuel Macron était hier face aux journalistes Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel, sur le plateau de BFMTV pour une interview de 2h faisant le bilan de sa première année de mandat.

Lors de cette interview, le Président a été interrogé sur les déclarations de son ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer. Celui-ci déclarait au micro de RTL, le 10 décembre 2017, que selon lui, les mamans accompagnatrices ne devaient « normalement » pas porter le voile lors des sorties scolaires.

Emmanuel Macron soutient donc que “si elles sont en responsabilité pour l’école, elles n’ont pas à porter le foulard parce qu’elles sont sous la laïcité de l’Etat, si elles sont en fonctionnaires, en quasi-fonctionnaires ou en collaborateurs occasionnelles du service public, elles ne peuvent pas porter le foulard ». Il poursuit en ajoutant que « Le sujet du voile est très important », mais qu’il n’a pas “de réponse univoque sur le sujet.”

Nous attendions du Président de la République une réponse moins timorée et plus claire sur un sujet qui occupe régulièrement le CCIF. Au moment des déclarations de Jean-Michel Blanquer, nous avions souligné le mépris du devoir de réserve et de neutralité du Ministre, du respect des lois de la République, et des conséquences de ses propos sur le sort infligé à ces mères lors de l’accompagnement scolaire. Notre action a permis à plusieurs reprises de rappeler la loi et de  faire entendre justice à des mamans dont les droits avaient ainsi été bafoués (TA Nice et TA Amiens en 2015).

C’est du reste la solution entérinée par le livret laïcité page 28 publié par le ministère de l’Education nationale.

Références:
Loi d’orientation du 10 juillet 1989
Circulaire n°91-124 du 6 juin 1991 relative aux sorties scolaires
Circulaire n°92-196 du 3 juillet 1992 relative à la participation d’intervenants extérieurs aux activités d’enseignement dans les écoles maternelles et élémentaires.
Délibération de la Halde n°2007-117 du 14 mai 2007

% commentaires (4)

Les femmes voilées qui accompagnent dans les sorties scolaires, sont avant tout des parents qui confient leurs enfants aux écoles,. Pendant leur mission d’accompagnement elles prennent de leur temps pour apporter un soutien aux écoles et ce à titre bénévole, donc un peu de respect messieurs. Concernant le fait qu’elles soient assimilées à des collaborateurs occasionnels, c’est dans le sens de la responsabilité en cas d’accident, je l’avais fait en droit public. Alors s’il vous plaît messieurs on en a marre de cette lâcheté de s’attaquer aux femmes !!!!!!!

il y a souvent de la mesquinerie dans l’opposition au port du voile, et la laïcité, en particulier, est utilisée à tort pour justifier de l’intolérance, En quoi le port du voile par une maman dans une sortie scolaire regarde t’il les autres?

Et donc ces femmes la qui portent le voile ne viendront tout simplement plus aux sorties, et moi je serais d’avis que l’enfant n y aille pas. Pour montrer à l’Etat que leur soi-disante laïcité contre les musulmans bah elle ne fait que rejetter les citoyens français. Ils ne veulent pas d’un signe religieux parcequ’ils ne veulent pas que les enfants s’éduque dans un monde saint, au contraire c’est la TV qui doit les éduquer c’est pour ça… Mais nous patientons avec vous

Après on nous montre du doigt car elles sont pas assez impliquées dans la vie de leurs enfants !..et quand on veut participer on nous rejette !!..la séparation c’est vous qu’ils la mettaient pas nous !..à partir du moment où on a un foulard sur la tête on est des extra-terrestres ??!!!..j’en ai marre de ce racisme et de cette ouverture d’esprit enfin plutôt fermeture d’esprit !…le voile n’empêche rien c’est vous qui nous empêcher !

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.