BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

[TÉMOIGNAGE] Ou comment combattre les préjugés par le droit

#
En mars 2018, nous sommes saisis par Leïla qui réside dans le Nord de la France.
Voici son histoire.

J’ai souhaité intégrer une formation et j’avais au préalable demandé à mon formateur si le voile était autorisé. Il me répond que le règlement n’autorise pas les signes religieux mais que toutefois, il tolérerait mon hijab.

Petit à petit il commence à me faire des remarques sur mon hijab, jusqu’à me demander de mettre un turban afin que mon voile paraisse moins « islamiste ». Voyant que je refuse sa requête, il me demande d’ajouter un tour de cou à mon turban. Pensant que c’était un réel arrangement, j’ai accepté.

Je me suis tout de même interrogée sur le fondement légal de sa demande. J’ai alors contacté le CCIF pour savoir s’il existait une loi interdisant le port du voile en centre de formation. La juriste a pris le temps d’étudier mon dossier et m’a expliqué que le règlement intérieur du centre de formation ne s’appliquait qu’aux salariés et que les clients n’étaient pas concernés. Elle m’a communiqué des décisions de justice confirmant l’autorisation du port du voile. J’ai appris que des centres de formation avaient été condamnés par la justice pour avoir refusé d’accueillir des femmes voilées.     

J’ai sollicité une entrevue avec le formateur pour lui préciser que ses demandes n’étaient pas conformes à la loi. Il m’a répondu que c’était un malentendu et qu’il n’avait jamais dit qu’il refusait le voile. Selon lui, le turban est préférable mais je pouvais évidemment venir avec ce qu’il appelle “mon voile intégral” (je porte simplement le hijab).

Je tiens à remercier le CCIF et la juriste qui m’a accompagné. J’espère que mon témoignage aidera d’autres femmes dans ma situation. Maintenant que je connais mes droits, je peux aborder ma formation avec plus de sérénité !

Leila, 22  ans.

% commentaires (1)

Le droit dit ce qui est et n’atténue en rien les préjugés qui,eux perdurent.La loi s’impose mais ne fera jamais disparaître les clichés .

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.