BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Le printemps arrive, les sorties scolaires aussi

La permanence du ccif vibre quotidiennement au son des appels de sympathisants et de personnes signalant un acte islamophobe. Selon le moment de l’année les appels varient et indiquent des tendances souvent liées au calendrier. Cette semaine, nous avons reçu des appels pour nous rappeler que le printemps arrive et avec lui la période des sorties scolaires.

Qui dit sortie scolaire, dit crise d’urticaire des administrations scolaires zélées qui interdiront à des mamans portant un foulard d’accompagner les enfants, au risque d’annuler la sortie prévue et de pénaliser toute la classe.

Dans 100% des cas, ces administrations adeptes d’une laïcité dévoyée ne se basent sur aucun cadre juridique tangible pour justifier ces pratiques.

C’est à ce titre que nous offrons une piqûre de rappel à nos lecteurs pour s’équiper face à cette discrimination pour motif religieux.

Tout d’abord, que dit la loi ?

 

Mise en situation:

Je suis maman, je souhaite accompagner bénévolement mon enfant et sa classe lors d’une sortie organisée par l’école. Un responsable de l’établissement conditionne ma participation au retrait de mon voile. Que faire?

 

  1. Je demande une preuve écrite de l’interdiction que l’on m’oppose.
    Peu importe le motif invoqué par votre interlocuteur, il est primordial que vous demandiez une preuve écrite de ce qui est avancé.
    Attention: même si un règlement intérieur indiquant une interdiction du voile pour les mamans voilées vous est remis, il faut le contester. En effet, aucun règlement intérieur ne peut se soustraire à la loi en vigueur. Un tel document sera donc jugé illégal.
    En réalité aucun texte de loi ne pourra être produit car la loi est de votre côté.

  2. J’informe mon interlocuteur qu’en tant qu’usagère du service public je ne suis pas soumise au devoir de neutralité, contrairement aux agents de l’Etat, conformément à la loi de 1905.

  3. Je mets en avant le fait que je propose de donner de mon temps à titre gracieux et que mon éviction ou bien l’annulation de la sortie scolaire ne palliera pas le vrai problème qui est le manque d’effectifs. Ni l’école, ni les enfants n’en ressortiront gagnants. Au contraire, en cas d’annulation les enfants seront déstabilisés car incapables de comprendre ces pratiques discriminatoires et se forgeront l’image d’une école autoritaire et qui leur aura injustement interdit d’aller au musée…

Si vous faites face à des situations similaires et que vous avez réussi à obtenir gain de cause, contactez-nous pour nous faire part de votre témoignage. L’équipe du CCIF est également prête à vous accompagner.

 

% commentaires (2)

Bonjour

Juste pour vous signaler quelque chose :

Aujourd’hui 24 mars 2018, je suis allée aux portes ouvertes du Lycée Malraux à Bethune 62400 avec ma fille qui a voulu visiter pour ses études , je porte le voile, nous sommes françaises et malheureusement le proviseur est venu me voir à l’entrée pour me demander de retirer le voile sinon je ne pourrai pas visiter le lycée avec ma fille qui est mineur ! !!! Je suis choquée de cet injustice ! Je ny vais pas pour étudier mais en tant que maman française !!
Nous immédiatement parties, très déçues!

Nous nous immédiatement rendues a un autre lycée et la visite s’est très bien passé.

C’était pour vous le signaler et je ne vais pas en rester là.

Merci de prendre en compte cet article svp

Bonjour Madame, Je vous invite à prendre attache avec notre permanence: islamophobie.net/contact
Nous pouvons vous accompagner dans vos démarches.
Cordialement,
L’équipe communication CCIF

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.