BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Lettre ouverte à Emmanuel Macron

#

Depuis votre investiture à l’Elysée beaucoup ont attendu de connaître votre position sur la laïcité. Refusant l’injonction de parler, vous avez choisi de prendre le temps qu’il faut pour vous positionner.

Vos différentes déclarations, semblent indiquer une volonté d’apaisement du débat que nous saluons. Si l’Etat est laïc, les membres de la communauté nationale n’ont pas l’obligation de l’être.

Le bon sens républicain implique une application stricto sensu du principe de laïcité, comme définie dans la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat, et qui protège chaque citoyen en lui garantissant le droit de croire ou de ne pas croire, sans être inquiété pour ses opinions.

Le bon sens républicain nécessite que la communauté nationale se dresse comme un seul homme face à toute tentative d’instrumentalisation de la laïcité à des fins de division ou de racisme.

Le bon sens républicain nous oblige à veiller à ce que les institutions et les valeurs qui nous permettent de vivre ensemble, soient protégées des attaques des radicalisés de la laïcité.

Le bon sens républicain suppose d’être ferme dans la lutte contre toutes les formes de racisme, sans céder aux chantages des extrêmes.

Le bon sens républicain doit s’appliquer fermement et empêcher toute ingérence laïciste avec la même énergie que celle déployée contre le terrorisme parce qu’ils sont les deux faces d’une même pièce.

Monsieur le Président de la République, nous faisons le constat d’une détérioration du principe de laïcité qui tend à mettre à la marge toute une frange de la population en raison de son appartenance religieuse, réelle ou supposée. Or, la laïcité doit permettre de corriger cette dérive qui menace les libertés individuelles de toutes et tous.

En garantissant cela, l’histoire retiendra votre courage politique et vous marquerez votre mandat par une volonté farouche de ne pas dévoyer les valeurs qui nous unissent et font de la France une grande nation.
Les Français qui vous ont élu attendent de vous une réponse franche et juste face aux attaques fallacieuses faites à la laïcité et qui menacent l’union nationale.

La jeunesse, en particulier, formée ici et voyant la promesse de liberté, d’égalité et de fraternité se réduire à peau de chagrin chaque fois que les pouvoirs publics plieront face aux extrêmes, se confortera dans l’idée de quitter la France, de s’exiler loin de leur terre natale et loin de l’immobilisme. 150 milliards d’euros : c’est le coût de la discrimination en France selon une enquête France Stratégie datant de septembre 2016.

Monsieur le Président, soyez celui qui mettra fin à cet exil, dites non à l’instrumentalisation de la laïcité à des fins racistes et d’intolérance religieuse.

Nos voisins européens ne connaissent pas ces crispations  qui traversent et fracturent la société, est-ce à dire que ces pays auront renié leurs valeurs démocratiques ?
Les débats stériles auxquels nous avons droit chaque année ne produisent rien, trahissent nos valeurs et ruinent la cohésion sociale.

Nous attendons de votre gouvernement une action et un positionnement allant dans le sens du droit et de la justice pour faire respecter et appliquer le principe de laïcité.

 

% commentaires (9)

Bonjour,
Sans vouloir remettre en question votre honnêteté et face à la prolifération de faux en tous genres et de toutes origines, je pense qu’il serait judicieux d’authentifier ce document.
Avec mes remerciements pour votre aimable reponse, je vous prie de croire en l’assurance de ma considération distinguée.
JM.M.

L’esprit de cette lettre est apaisant et bâtisseur
Bravo

La phrase que vous citez est correcte. La laïcité ne concerne que l’état pas les citoyens.

Lorsqu’on veut porter le voile (ou autre signe religieux non discret) à l’école publique, lorsqu’on veut travailler avec un voile (ou autre signe religieux non discret) dans la fonction publique, lorsqu’on exige de mairies des heures non mixtes dans des piscines municipales, etc, etc., on ne respecte pas l’Etat laïc! De plus, vous comparez la France Etat laïque avec des pays démocratiques en effet mais qui ne prônent pas une laïcité chèrement conquise dans son Histoire contre l’église catholique et son ingérence dans les affaires publiques. De plus, ces pays ne sont pas moins racistes que la France. Quant à votre renvoi dis à dos du « laïcisme » et du terrorisme, c’est un véritable scandale! Le « laicisme » dont vous parlez n’a jamais commis de crime en France que je sache! Si l’influence des idéologies intégristes musulmanes n’avaient pas fleuri en France grâce à la lâcheté des pouvoirs publics, si des revendications islamistes ne s’étaient pas multipliées sous la forme de provocations bien souvent, si les terrorismes se réclamant de l’Islam n’avaient pas assassiné, la lutte pour une laïcité menacée ne se serait pas développée et n’aurait pas pas pu être instrumentalisée par les fachos de l’extrême-droite. Vous défendez des musulmans victimes de discriminations, pour l’instant en respectant les lois françaises, dans un cadre légal. Continuez dans ce sens. Mais par cette lettre, vous montrez votre vrai projet, affaiblir la laïcité en France et vous saisir pour cela des opportunités offertes par un Macron dont l’idéologie s’affirme sur ces réalités comme très proche des modèles anglo-saxons.

Samia, votre concept de la laïcité n’est pas compatible avec les droits de l’Homme. La laïcité doit être compatible avec eux et garantir la liberté de conscience. C’est pour garantir cette liberté, qu’elle demande à l’état d’être neutre envers les croyances des citoyens, comme le dit la lettre, elle n’affecte pas les citoyens. Le concept a été déformé par les intolérants qui veulent que chacun se comporte comme eux. Il n’y a plus de religion liberticide d’état. il ne faut pas la remplacer par une laïcité liberticide d’état. La majorité des pays n’ont pas de concept de laïcité et ont évité ces débats stériles: Les droits de l’Homme sont suffisants.

La laïcité ne concerne que les religions. Malgré son bienfondé, c’est d’ailleurs son anomalie principale et la raison pour laquelle elle peut être injuste si mal interprétée.

D’autre part, si l’on veut paraître intelligent, on étoffe un peu ce que l’on dit. Pouvez vous préciser la relation entre Newton et l’athéisme?

En s’écartant du sujet de l’article, mais en réponse à votre commentaires, vous semblez confondre religion et créationnisme. On peut croire en un être supranaturel sans être créationniste: Rousseau et Diderot, parmi nos ‘lumières’ en sont des exemples. Quant à la physique, elle a d’abord semblé favoriser le déterminisme. Mais la mécanique quantique montre qu’il y aussi un élément de non déterminisme. Quelle que soit notre conviction concernant ce genre de questions, on ne doit pas l’imposer à tous.

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.