BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Conseil des sages de la laïcité? Vous avez dit “sages”?

#

 

Prévu depuis décembre par Jean-Michel Blanquer, le Conseil dit des “Sages” démarre tout juste et les quelques noms pressentis pour le composer font déjà polémique: pour beaucoup des partisans d’une laïcité devenue un outil de combat, ayant pour principal cheval de bataille l’islam et les musulmans.

Laurent Bouvet: fondateur du Printemps Républicain qui considère qu’il est philosophiquement étrange de défendre le voile islamique au nom de la liberté individuelle dans son entretien fleuve quasi hebdomadaire au Figaro Vox. Il est également le théoricien de “l’insécurité culturelle” et de la “substitution des prolétariats”, dans la droite ligne des théories du grand remplacement chères à l’extrême droite.

Patrick Kessel, Président du Comité Laïcité République, estime qu’une femme qui choisit de se vêtir d’un burkini pour aller se baigner est une “provocation” en termes de valeurs et soutient Elisabeth Badinter lorsqu’elle clame sa fierté d’être traitée d’islamophobe.

Alain Seksig est l’ancien Président de la commission laïcité du Haut Conseil à l’intégration. Il est un fervent militant de l’exclusion des jeunes filles voilées des collèges et lycées avant la loi de 2004, pour l’interdiction d’accompagnement scolaire pour les mères voilées et se prononce pour l’interdiction du voile à l’université. Pour rappel, le Haut Conseil à l’Intégration, auquel participaient activement MM. Seksig et Kessel, avait été démantelé en avril 2013 pour ses positions en contradiction avec les lois en vigueur, notamment sur les questions de laïcité.

Cette nomination  intervient dans la foulée du festival Toujours Charlie qui s’est déroulé le week-end dernier à Paris. Véritable thérapie de groupe pour récidivistes du dévoiement des “valeurs républicaines”, concentrant leurs névroses autour des voiles, des barbes et de l’étude normative de l’anticharlisme” en Seine Saint Denis… Des journalistes présents ont d’ailleurs mis en lumière les propos tenus lors de cette assemblée. Le constat est très inquiétant et vient appuyer ce que le CCIF a toujours dénoncé. Il devait au départ s’agir de défendre la liberté d’expression… mais on a vite bifurqué sur des discours centrés sur la dénonciation d’un “islamisme” que les intervenants ne définissent pas et semblent voir partout.

Morceaux choisis:

Propos de Pascal Bruckner reprenant l’amalgame islam=terrorisme

 

Vidéo de Frédérique Calandra “le voile est un signe d’oppression patriarcale” à 1’30 min

Une partie de ces “sages”, qui recode le racisme et l’islamophobie en ce que le Président de la République aurait qualifié de “laïcité radicalisée”, sont en réalité des imposteurs qui font dire à la laïcité ce que bon leur semble, tant que cela aboutit à exclure et à stigmatiser. Leur accorder une position de spécialistes ès laïcité, sans la moindre qualification sur le sujet, entraîne une mise en danger réelle des libertés individuelles, avec pour cible principale les musulmans.

Ces faux ”sages” ont pour objectif d’ancrer dans l’opinion publique l’idée que la religion est du domaine du privé comme l’a exprimé Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur, méprisant totalement la définition historique et juridique de la laïcité. Plus grave encore, ils seront chargés d’influencer la pratique des enseignants en classe, au risque d’instaurer une véritable police idéologique à l’encontre des élèves, bien éloignée de la mission émancipatrice et égalitaire de l’école.

Par ailleurs, ce Conseil a été pensé par Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education qui, il y a peu encore, contrevenait à son devoir de réserve, en déclarant que selon lui les mamans accompagnatrices en sortie scolaire ne devaient “normalement” pas porter de voile

Récemment le Secrétaire d’Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi avait, sur demande,exclu Rokhaya Diallo de la liste de bénévoles du Conseil National du Numérique car la “sérénité” des débats, selon le gouvernement, n’était plus garantie en sa présence. Cette “sérénité” qui a aboutit à l’exclusion pure et simple d’une militante antiraciste et féministe noire, sur simple sollicitation raciste, n’est elle pas troublée par l’instrumentalisation politique qui est ici faite de la laïcité?

En quoi l’Observatoire de la Laïcité, existant et ayant formé avec succès plus de 200000 fonctionnaires durant les dernières années, ne serait-il pas qualifié pour se prononcer sur les questions qui émergent au sein de l’éducation nationale?

Même si Emmanuel Macron ne s’est toujours pas exprimé sur la question de la laïcité, nous attendons qu’il prenne acte de la dangerosité des profils des membres pressentis pour intégrer le Conseil des “sages” de la laïcité et de leur constant et radical dévoiement de ce concept. La République est laïque mais chacun des individus formant la société doit être libre de jouir de ses libertés religieuses sans peur d’être inquiété pour celles-ci.

Le CCIF exprime sa vive inquiétude face au risque de recul des libertés fondamentales en matière religieuse, notamment en direction des enfants et des familles, nourri par un dévoiement de la laïcité au sein d’une institution comme ce “conseil (dit) des sages”, au coeur même de l’Education Nationale. 

% commentaires (25)

Un « sage », vis à vis de l’interprétation de la laïcité, c’est un « sachant » épousant les thèses du CCIF.

Un « faux sage » , c’est un autre « sachant » qui n’épouse pas les thèses du CCIF.

Si j’ai bien compris bien sur.

Un sage saura s’assurer que la laïcité est compatible avec la liberté de conscience et les libertés individuelles. Il semble que certains dont l’article fait mention n’ont aucune considération pour cela.

Le macronisme ratisse large. Le macronisme c’est LRPSFN.
Tout l’atout du macronisme est là. Un mélange d’un peu de tout.
Il ira donc soit très loin soit nulle part.
Le macronisme est en quelque sorte un pot pourri.

Une société uniforme, pas de liberté de conscience et nulle part, c’est ce que prechent un certains nombres d’individus qui pour le faire se saisissent de l’étendard laicité. La question qui se pose c’est pourquoi les appellent t-on des laiques tandis qu’ils sont contre la laicité. C’est très étrange. C’est meme extraordinaire. Et le plus effarant est là.

une religion est une croyance et doit etre considerée comme telle , elle repose sur la subjectivité d’une croyance , ne merite ni plus de respect qu’une quelconque therapie face à la mort dont elle fonde son commerce , en ce sens l’islam comme toutes les religions n’a pas a revendiquer un statut particulier de ce que Marx appellait l’opium du peuple , la France est un etat laique qui ne reconnaît pas dieu , fusse t’il de rome de la mecque ou d’ailleurs , pour une bonne raison c’est que dieu n’existe que dans la volonté de l’homme .

Les croyances religieuses ne méritent pas plus de respect que les autres. Mais elles en méritent autant. Le principe de laïcité dérivé de la loi de 1905, qui demande à l’état d’être neutre envers les religions est bon; mais en se focalisant sur les religions il devient facilement antireligieux. Toutes les croyances devraient être traitées de la meme façon et la laïcité devrait être définie en termes de croyances (ou convictions) indépendamment du fait qu’elles sont religieuses ou pas.

Ni dieu , ni maitre … auguste Blanqui

et puis bien qu’ennemi juré des anarchistes

Karl Marx “La religion est le soupir de la créature opprimée, l’âme d’un monde sans coeur, comme elle est l’esprit de conditions sociales d’où l’esprit est exclu. Elle est l’opium du peuple.

L’abolition de la religion en tant que bonheur illusoire du peuple est l’exigence que formule son bonheur réel. Exiger qu’il renonce aux illusions sur sa situation c’est exiger qu’il renonce à une situation qui a besoin d’illusions. La critique de la religion est donc en germe la critique de cette vallée de larmes dont la religion est l’auréole“.

un peu de retour vers des combats passés est toujours un brin salutaire !

L’URSS a essayé. Il vous reste, encore la Corée du Nord. Le CCIF défend les libertés individuelles et s’oppose à l’intolérance et l’arrogance.

Le CCIF defend la liberté pour les musulmans de pratiquer l’islam comme il l’entendent , or , en matiere d’intolerance et d’arrogance les religions ne peuvent etre considerées comme modele de vertue surtout lorsqu’elles ont le vent en poupe comme c’est actuellement le cas de l’islam , comme ce fut le cas du christianisme avant que la revolution française ne lui rogne les ailes , Atatürk s’y etait essayé sur le non port du voile et la fin du califat , c’est bien pour çà qu’erdogan le porte tant dans son cœur!

La laïcité garantit la liberté de conscience. Ce n’est pas un nouveau dogme imposé aux citoyens comme remplacement de la religion d’état. Le CCIF a raison de combattre la tendance à vouloir instituer une inquisition ‘laique’ défendue par certains de ces ‘sages’, avec chasse au foulard, aux barbes, aux jupes longues, aux burkinis, …

il ne s’agit nullement de chasse au … mais de savoir jusqu’où va la pratique d’une religion dans l’espace publique dans lequel par definition évoluent des gens qui ne sont pas religieux et qui peuvent legitimement etre choqué par des manifestations ostentatoires de rites religieux qui leur sont imposé au nom de la liberté de conscience , c’est tout le debat qui dure depuis 1989 avec l’affaire du foulard islamique de Creil …

Donc, d’après vous, si un groupe de personnes se sent offensé par des signes qui montrent une allégeance à un club de football, par exemple, on doit interdire ces signes? C’est simplement de l’intolérance qui est inadmissible dans un pays dont qui a la liberté pour une de ses valeurs..

Euh … comparer l’uniforme de l’adhesion a l’en avant de Guingamp avec le port ostentatoire de signes religieux me parait un peu court mais bon , c’est de l’intolerance inadmissible … inadmissible donc sanction pour le contrevenant dans un pays qui a la liberté pour une de ses valeurs ?

Une question: parmi les interdictions que vous voudriez, incluez vous les signes qui indiquent l’athéisme (par exemple un vêtement portant l’inscription ‘je ne crois pas en Dieu). Si oui, il faudra réviser la définition de la laïcité pour qu’elle s’applique à d’autres convictions que les conviction religieuses. (Pour ma part, toutes ces interdictions ne sont pas compatibles avec les libertés individuelles).

Je ne connais jusqu’à plus ample informations de signes ostentatoires de marque d’atheisme …je connais en revanche des signes affichés et revendiqués d’appartenance a une pratique religieuse et là encore la question se pose de leur legitimité dans l’espace publique .

Une question simple (à laquelle vous n’avez pas répondu) avant de continuer: voudriez vous interdire l’inscription ‘je ne crois pas en Dieu’ sur les vêtements dans les espaces publiques?

Je vous ai repondu que je ne connaisais pas de signes ostentatoires de marque d’atheisme , je n’ai pas vu d’inscription  » je ne crois pas en Dieu  » sur les vêtements dans l’espace publique , et quand bien meme cela existerait que cela n’aurait pour sens que  » je vote pour Macron  » ou  » Vive l’anarchie  » ou  » fuck the Queen  » …et cela ne me choque nullement , en revanche si je croisais un quidam a poil avec une plume d’autruche dans le fion sur laquelle on peut lire je ne crois pas en Dieu , la bon je dis pas encore que çà me ferait plutôt rire et la marechaussée reglerait le probleme pour outrage

Donc votre réponse est ‘non’: Vous ne voudriez pas interdire des vêtements portant le slogan ‘je ne crois pas en Dieu’ dans l’espace publique.
Question simple suivante: est ce que votre version de la laïcité interdirait des vêtements portant le slogan ‘je crois en Dieu’ dans l’espace publique?

Délivrez moi d’un doute … n’auriez vous pas eté moine byzantin dans une vie anterieure ?!

J’espère que vous voyez où je veux en venir. Votre conception de la laïcité n’est pas compatible avec les valeurs fondamentales que défend la France – en particulier la liberté et la fraternité. Le CCIF se concentre sur la défense de la liberté dans le cadre de la population musulmane parce qu’elle est particulièrement affectée par des interdictions et discriminations de toutes sortes. C’est utile aux musulmans, bien sur, mais c’est aussi un combat qui profite à toute la France. C’est un combat qui fait partie de la défense des droits de l’Homme.

Ce que vous exprimez là c’est la morale de l’absolu çà sent son Kant a plein nez , pour ma part je defend une version consequensialiste de la laicité , et je ne me permet pas de dire que j’ai raison et que vous avez tort , quelles sont les conséquences de l’affichage ostentatoire de signes religieux dans l’espace publique , jusqu’où iront nous du port du Burkini sur les plages , des horaires amenagées de piscine , de repas adaptées dans les cantines … et demain et apres demain ! ?

Mustafa Kemal Atatürk „Mais pourquoi nos femmes s’affublent-elles encore d’un voile pour se masquer le visage, et se détournent-elles à la vue d’un homme? Cela est-il digne d’un peuple civilisé? Camarades, nos femmes ne sont-elles pas des êtres humains, doués de raison comme nous? Qu’elles montrent leur face sans crainte, et que leurs yeux n’aient pas peur de regarder le monde! Une nation avide de progrès ne saurait ignorer la moitié de son peuple!“

Source: https://citations-celebres.fr/auteurs/mustafa-kemal-ataturk/

On a raison de s’attaquer aux impositions faites aux femmes (ou aux hommes) sans leur consentement. Mais cela s’applique aux impositions faites dans le cadre d’une laïcité liberticide autant que dans le cadre d’un environnement familial ou culturel liberticide. Si une femme veut porter un burkini, en quoi cela vous concerne t’il?

Decidemment les propos de kemal Ataturk n’ont pas l’air de vous inspirer plus que çà , sinon vous ne m’auriez pas posé cette question , … pourquoi nos femmes s’affublent t’elles encore d’un voile pour se masquer le visage … si Ataturk avait eté encore de ce monde : pourquoi nos femmes s’affublent t’elles d’un Burkini pour aller nager ?

Ce n’est pas difficile: Il faut leur demander, ou leur présenter votre point de vue, pas imposer votre volonté. Le concept de liberté individuelle semble vous échapper.

Arretez d’etre dans le performatif .. on pourrait imaginer que vous etes sectaire , je n’impose pas ma volonté , je dis que l’exteriorisation de signes religieux dans l’espace publique peut etre interpreté comme une provocation , pour eviter ces provocations je cite la parole d’Atatürk ,mais je vous renvois au CSP du president Bourguiba ; qui lui avait au moins egal au votre le concept de liberté individuelle … et puis a l’avenir veuillez quitter ce ton de procureur , d’aucun pourrait pretendre que votre concept de liberté soit plus celle de Fouquier ou de Freisler

Ecrire un commentaire