ADDH - CCIF BP05 93401 SAINT-OUEN CEDEX
09 54 80 25 93

#VictoireCCIF : Prison avec sursis pour les deux jeunes ayant vissé une tête de sanglier sur une salle de prière

#

Jeudi 5 octobre, deux jeunes habitants de Pont-de-Beauvoisin (Isère) ont été condamnés à 3 et 6 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Bourgoin-Jallieu pour avoir accroché une tête de sanglier à la porte de la salle de prière musulmane de leur village.

Samedi 24 juillet, des fidèles de la mosquée du village de Pont-de-Beauvoisin découvrent une tête de sanglier à l’entrée de la salle de prière. Les accusés ont avoué avoir percuté l’animal sur la route dans la soirée du 21 juillet 2017. La bête étant blessée, ils ont décidé de l’achever. Le conducteur et un passager ont ensuite décidé de se rendre à la salle de prière de Pont-de-Beauvoisin pour y clouer la tête du sanglier.

Les murs extérieurs de cette salle de prière avaient déjà été profanés par des propos racistes et des croix gammées en 2014.

Le CCIF ainsi que l’organisation gérant ce lieu de culte, l’Association du Juste Milieu (AJM), se sont constitués partie civile dans cette affaire. Le Parquet avait requis 5 mois avec sursis. Le délibéré a eu lieu jeudi 5 octobre, condamnant les deux jeunes à 3 et 6 mois de prison avec sursis pour provocation à la haine raciale en raison de la religion.

En plus de la peine de prison avec sursis, les deux coupables devront verser 2000 euros à l’AJM et 2000 euros au CCIF, Ils devront aussi payer 1000 euros de frais de justice. Enfin, un communiqué exposant leur condamnation sera affiché sur la salle de prière.

% commentaires (1)

N’est-il pas extraordinaire que des individus sacrifient un des leurs pour LA cause ?
Que du sursis ? Il est vrai que les victimes ne sont que musulmanes.Il en est ainsi de la justice made in France !!!

Ecrire un commentaire