ADDH - CCIF BP05 93401 SAINT-OUEN CEDEX
09 54 80 25 93

Le Front national en 10 points

Malgré ces nombreuses tentatives de réhabiliter le Front national comme étant « un parti comme un autre », allant même jusqu’à évincer le fondateur du parti, il est nécessaire de rappeler que cette tentative de dédiabolisation ne s’agit là que d’un vernis craquelé.

Dissolvant s’il vous plaît, le Front National en 10 points c’est :

1/ Un parti proche des nazis (mais chut, faut pas le dire! dé-di-a-bo-li-sa-ti-on) :

– Marine Le Pen, au côté de l’ancien Waffen SS, Franz Schönhuber

– Marine Le Pen, entourée de deux militants néo-nazis


– Marine Le Pen, lors d’un bal organisé par des nostalgiques du IIIe Reich à Vienne

2/ Un parti raciste et islamophobe :

– Dominique Klein, candidat dans le canton Domrans-Paysages de Champagne, dans la Marne, qui après l’attentat contre Charlie Hebdo, a appelé à l’assassinat des «fous d’Allah», qui représentent pour lui l’ensemble des musulmans «Donnez nous les moyens: une marche en bon ordre, bien armée, pour bien répondre à ces débiles, pour les bouter hors de nos frontières ! Charles Martel doit se retourner dans sa tombe !!! Bien, l’islam à la française, bien le financement des mosquées… Tout ça dehors !!!! »

– Alex Pellouard, candidat à Chaumont (Haute-Marne) parle régulièrement sur son profil Facebook (désormais fermé) des «bicots», des «bougnoules», et s’enflamme : « À mort les ratons ! »

– Christophe Chagnon, conseiller municipal, ancien encarté FN condamné après avoir tenté de brûler une mosquée

3/ Un parti qui se prétend « anti-système » et qui est pourtant – sous réserve d’investigations du Parquet National Financier – soupçonné d’être empêtré dans des affaires de détournement d’argent :

– L’affaire des assistants parlementaires fictifs financés par le contribuable européen pour un préjudice évalué à 7,5 millions d’euros, étalé sur plusieurs années (2010-2016)

– Le Front national est soupçonné d’avoir mis en place un système de financement frauduleux pour toutes ses campagnes électorales depuis l’arrivée de Marine Le Pen à sa présidence

– Le FN aurait emprunté 9 millions d’euros à une banque Russe pour financer sa campagne, ce qui est illégal

– Marine Le Pen et son père Jean-Marie auraient minoré  la valeur de plusieurs biens immobiliers qui représenterait plus d’un million d’euros pour Jean-Marie Le Pen et plusieurs centaines de milliers d’euros pour sa fille.

– Jeanne, le microparti de Marine Le Pen, aurait détourné 6 millions d’euros à l’occasion des législatives de 2012.

4/ Un parti qui prône la sévérité de la justice et de la police…sauf quand ils sont concernés :

– Marine Le Pen était convoquée par la police dans le cadre de l’enquête sur les assistants parlementaires du FN. Mais elle a refusé de répondre à leurs questions, couverte par son immunité parlementaire

– Lors d’une perquisition, Marine Le Pen a caché son portable dans son soutien gorge lors d’une perquisition

5/ Un parti violent :

– Le chef du GUD à Paris, Logan Djian, a agressé et violenté l’un des anciens responsables de ce groupuscule extrémiste proche du FN

– Brahim Bouarram assassiné par des militants du FN

6/ Un parti censeur :

– Le maire FN de Hayange fait repeindre une œuvre d’art

– David Rachline, le maire FN de Fréjus (Var) a mis fin à l’abonnement de la médiathèque à Libération et du Figaro 

7/ Un parti dangereux pour la liberté de la presse :

– Pour «sanctionner des pratiques mauvaises», le parti d’extrême droite aimerait la création d’un ordre des journalistes. Un désir exprimé par un conseiller régional FN des Pays de la Loire.

– Un journaliste de Quotidien violemment agressé par le service de sécurité du SDE sous les ordres du FN

8/ Un parti anti-démocratique :

– A la demande du maire (FN) de la ville, David Rachline, la police municipale a délogé un stand du Parti de gauche installé sur le marché de la cité varoise.

9/ Un parti habitué aux mensonges et aux amalgames :

– Marion Maréchal Le Pen ment en direct à la radio sur le nombre de migrants accuellis dans le Vaucluse

– Une section locale du Front national a diffusé une liste d’adresses à Lourdes, où elle affirme que seraient hébergés 250 migrants. La préfecture et le parquet démentent et une plainte a été déposée.

10/ Un parti anti-féministe :

– Le FN vote contre l’égalité hommes-femmes au Parlement européen

– Dominique Martin, eurodéputé FN, a proposé, au Parlement européen en mars dernier que les femmes retournent dans leur foyer pour régler le problème du chômage et de la sécurité. 

– Stigmatise les femmes qui portent le voile : « Si nous perdons, le voile sera imposé à toutes les femmes, la charia remplacera notre constitution, la barbarie s’installera »  tweet Marine Le Pen.

Évidemment, cette liste est loin d’être exhaustive …

Ecrire un commentaire