Licenciement discriminatoire : audience aujourd’hui pour Miloud Hajji

3

Cela fait déjà plus d’un an que la situation professionnelle de Miloud Hajji est en suspens. Après une tentative de conciliation qui s’est montrée infructueuse avec son ex-employeur, La Mission Locale du Pays Salonais, l’affaire a finalement été entendue ce matin au Conseil des Prud’hommes d’Aix-en-Provence.

L’audience​, qui a duré 1h30, a permis d’examiner en détails les pièces du dossier.

​Les conseillers prud'hommes ont notamment questionné le bien-fondé du “devoir de réserve” auquel Miloud Hajji devait supposément se plier.

Miloud Hajji et son avocate ont demandé la nullité du licenciement et une réintégration dans les services de la mission locale.

​Le conseil de prud'hommes rendra son jugement dans  les deux mois. Le résultat de leur décision sera notifié par écrit le 26 septembre prochain.

Contacté par le CCIF, Miloud Hajji s’est dit “satisfait de l’audience”.

L’affaire concerne un conseiller en insertion sociale et professionnelle qui travaillait depuis 7 ans au sein de la Mission Locale du Pays Salonais. Malgré un travail n’ayant jamais fait l’objet d’un rappel à l’ordre, il est licencié le 18 décembre 2015 pour “faute grave”. 

Ce sont des publications Facebook faisant état de ses opinions politiques et religieuses qui justifient, aux yeux de son ex-employeur, son licenciement.

Le courrier l’informant de son licenciement mentionne explicitement un “devoir de réserve” qui ne serait pas respecté à la suite de publications à caractère politiques et religieuses sur le compte Facebook privé de Miloud Hajji.

Parmi ces publications litigieuses, des simples appels à ne voter “ni pour Christian Estrosi, ni pour Marion Maréchal Le Pen” au premier tour des dernières élections régionales, ou encore des partages de sourates du Coran.

Dans une vidéo, Miloud Hajji nous partageait son témoignage :

Affaire à suivre.

Tag(s): 
Tag(s): 

Commentaires

Salam J'espère que l'affaire ira jusqu'au bout et que nous serons nombreux à soutenir Miloud.
J'ai assisté, ce jour, à l'audience du conseil des prud'hommes d'Aix en Provence où j'ai eu la possibilité d'échanger avec Mr HAJJI et de ressentir de près le climat dans lequel nous vivons aujourd'hui. Je vous invite à rester digne et à continuer à vous battre. Pas de silence. Mohamed
Courage il y a une justice in cha allah

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

© 2016 CCIF. Tous droits réservés.