ADDH - CCIF BP05 93401 SAINT-OUEN CEDEX
09 54 80 25 93

Genlis : têtes de porc retrouvées sur la future mosquée

Les locaux de l’Association   socio-culturelle des  Musulmans de Genlis, une commune de 3500 habitants en Côte d’Or, ont été la cible de dégradations  islamophobes  dans la nuit de jeudi à vendredi.

Vers 8 heures du matin, des membres de l’association ont retrouvé des têtes de porc et des pièces de charcuteries devant le local qu’elle venait d’acquérir  le 22/06/2016 pour accueillir le futur espace culturel et cultuel.

Les gendarmes ont été alertés et des prélèvements ont été effectués, le procureur de la République a été saisi et une enquête est désormais ouverte pour provocation publique à la discrimination ou à la haine raciale.

La municipalité a condamné l’acte et le maire a affirmé que « la haine liée à la religion n’a pas sa place dans notre commune».

Le CCIF apporte son soutien aux citoyens de confession musulmane de Genlis et aux membres de l’association.

Le CCIF déplore une nouvelle profanation qui s’ajoute à toutes celles qui ont été perpétrées et déclarées, sans aboutir à des arrestations.

Le CCIF rappelle que ces actes sont aussi la conséquence de discours politiques qui tendent à opposer des citoyens les uns contre les autres et créent une atmosphère délétère, qui encourage et légitime  le passage à l’acte islamophobe.

Le vivre ensemble et les libertés sont sacrifiés sur l’autel de basses visées électoralistes qui ne profitent qu’aux extrêmes.

Cet événement relance une nouvelle fois la question de la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur l’islamophobie qui devra faire un état des lieux et déterminer les responsabilités de chacun dans la multiplication des actes islamophobes, comme celui qui vient de se produire dans cette commune.

Ecrire un commentaire