Mérignac : les fidèles d’une mosquée menacés par des tags islamophobes

0

« Vive la France », « Salafistes dehors », « fini les attentats sinon ». Ce sont ces inscriptions que les fidèles de la mosquée Essalam de Mérignac située en Gironde ont pu découvrir ce lundi 28 novembre à l’aube.

Les caméras de surveillance ont permis de déterminer la présence d’un individu aux alentours de minuit, escaladant le mur de la propriété voisine.

Le CCIF condamne fermement cet acte de profanation visant à revendiquer une idéologie xénophobe et d'exclusion le jour des élections du second tour des primaires de droite. Nous exprimons par ailleurs notre inquiétude à l’égard de ces actes de haine commis en pleine période électorale avec un sentiment d’impunité.

Nous souhaitons également porter notre attention sur la rhétorique choisie par cet individu, faisant écho à de dangereux raccourcis mêlant pêle-mêle terrorisme, salafisme et communauté musulmane véhiculés par certains responsables politiques.

C’est la seconde fois que cette mosquée fait l’objet d’un acte de haine. La première fois, c’est un individu qui avait lancé un cocktail Molotov en direction de l’édifice, provoquant un incendie qui n’avait bien heureusement fait aucune victime. L’auteur n’a depuis jamais été inquiété.

Une plainte a été déposée et une enquête confiée à la police scientifique est en cours.

Ces actes ne doivent ni être minimisées, ni banalisés.

Nous attendons de la part des responsables politiques locaux et du ministre de l’intérieur que ces actes soient considérés à hauteur de leur gravité, afin que les enquêtes de police soient promptement menées, et que toute tentation de récidive soit efficacement enrayée.

A toutes fins utiles, nous rappelons nos conseils quant aux démarches à effectuer en cas d’attaque/ de profanation de votre mosquée :

1. Ne pas effacer  les tags et autres dégradations avant constat et autorisation de la police

2. Prendre des photographies des dégradations et les communiquer au service juridique du CCIF

3. Alerter la police qui doit se déplacer sur place afin de constater les dégradations

4. Déposer plainte contre X

5. Alerter le maire et le préfet et éventuellement le m​inistre de l’Intérieur (Contactez le CCIF pour obtenir les trois lettres types à envoyer)

6. Faire une demande auprès des autorités administratives pour l’envoi d’une équipe de nettoyage (se renseigner auprès de la mairie pour connaître les modalités de la demande)

7.  A l’aide du courrier mis à votre disposition dans l’article ci-dessus, demander la mise en place du plan de sécurisation de votre lieu de culte.

8. Sensibiliser la population locale en organisant une rencontre

9. Nous tenir informés de l’évolution de vos démarches pour un meilleur suivi.

Ne jamais oublier que chaque acte compte, et qu’il est nécessaire de les relever et de vous mobiliser afin qu’ils soient condamnés et que leur nombre cesse de progresser.

Tag(s): 
Tag(s): 
Tag(s): 
Tag(s): 
Tag(s): 
Tag(s): 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

© 2016 CCIF. Tous droits réservés.