BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Le CCIF répond à Valeurs Actuelles

Au CCIF, on n’est jamais au bout de nos surprises. Dans le flot incessant de demandes et de sollicitations médias, certaines attirent parfois notre attention. C’est ainsi que nous avons reçu, la semaine dernière, une demande d’interview de la part de Valeurs Actuelles, émanant de Mme Rachel BINHAS, se présentant comme « journaliste-reporter ».

Voici la réponse que nous leur avons faite:

Madame, merci de votre bien aimable sollicitation.

Toutefois, entre rires tragiques et œuvre sociale pour l’éducation juridique de l’extrême droite, nous hésitons quant à la réponse à vous donner. Non pas sur le fond (spoiler : ça sera NON), mais sur la forme.

En effet, quand on sait le « travail » qu’est celui de votre publication et qui a consisté, pendant les dernières années, à diaboliser tour à tour les Roms, les migrants, les quartiers populaires, les musulmans et tout ce que la France compte de richesse humaine dans sa diversité, on a du mal à saisir quel intérêt qui que ce soit de sensé aurait à vous répondre.

Après avoir été condamné à plusieurs reprises par la justice, notamment pour provocation à la discrimination envers les musulmans (2000 Euros d’amende, 3 décembre 2015) ou pour provocation à la haine envers les Roms (2000 Euros d’amende, confirmés en appel le 9 décembre 2015), votre hebdomadaire poursuit une entreprise bien éloignée du devoir d’information auquel votre titre de « journaliste-reporter » prétend, en favorisant les antagonismes au sein de la société, pour satisfaire des intérêts douteux, à l’intersection d’idéologies identitaires et d’objectifs bassement pécuniers.

Par conséquent, aucun membre du CCIF ne souhaite vous répondre ; Pas même pour soigner l’ignorance confondante qui se répand dans vos articles. Nous ne souhaitons même pas vous honorer d’une citation, que vous vous empresseriez d’utiliser dans vos colonnes pour donner l’illusion d’un traitement journalistique contradictoire.

Libre à vous de faire votre article à charge contre le CCIF, comme un passage obligatoire, pot-pourri de toutes les calomnies que vous pourrez trouver parmi les suggestions de vos plus inavouables lecteurs.

Et libre à nous de refuser d’apporter notre caution à un journal qui, en plus d’avoir un problème avec la vérité des faits, semble (encore) méconnaître les lois d’un pays qu’il prétend si ardemment défendre. 

Enfin, qu’il nous soit permis de vous rappeler ici que le CCIF agira en justice contre toute atteinte à sa considération ou à celle de ses membres. 

Bien à vous,

Marwan Muhammad, 
Directeur du CCIF 

Articles associés

% commentaires (11)

Merci et bravo pour cette belle réponse.

Merci pour tout Marwan, le travail que tu fais pour protéger notre belle religion de tout ces danger de mauvaise pub que font les médias est remarquable.
Merci à toute l\’équipe du CCIF!
Bravo à Yasser LOUATI qui n\’est pas assez connu mais qui lui aussi fait un travail formidable en France et à l\’international.

Bien dit! Bravo!

et ensemble on est plus fort ^^

Excellente réponse! Bravo. Poursuivez vos efforts.

certains journalistes n’ont pas peur du ridicule ! VRaiment . Merci pour cette mise au point. Les autres  » pollueurs  » n’auront qu’à bien se tenir.
A bon entendeur, du vent, circulez.

Bravo, la réponse est parfaite, j’adhère complètement, la France est une terre d’accueil, pas un ramassis de racistes, ce qu’on veut qu’elle devienne…

Bravo pour votre travail de déconstruction des différents mensonges et autres hypocrisies d’une doxa médiatique qui, sans s’en rendre compte, éloigne de plus en plus un nombre important de citoyens. Si j’osais me permettre une petite suggestion : sans vouloir vous offenser, je tenais à vous signaler que le mot « pécuniaire » s’écrit de la même façon au masculin qu’au féminin. C’est l’une des joyeuseté de la langue française….Au vue de la qualité de vos écrits, je pense qu’il serait bon de rectifier dans votre texte.
Encore merci pour votre travail…

Bravo!!Et merci!!:-))

Monsieur Mohamed, vous lire me procure le même plaisir qu’un petit déj en bord de mer !
Merci pour vos efforts et merci pour tout!

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.