ADDH - CCIF BP05 93401 SAINT-OUEN CEDEX
09 54 80 25 93

Sanction pour la médecin ayant refusé de soigner une femme portant le foulard

La médecin iséroise qui avait refusé de soigner une patiente parce qu’elle portait un foulard a écopé d’un mois de suspension avec sursis. Réuni en conseil disciplinaire le 3 septembre dernier, l’ordre des médecins de la région Rhône-Alpes vient de rendre sa décision publique.

Les faits remontent au 15 juin 2015. Fatima* se rendait chez son généraliste pour des problèmes d’hypertension. Son médecin étant en congé, c’est sa remplaçante, le docteur Marie*, qui la reçoit. De confession musulmane, Fatima portait un « petit foulard rose » qu’elle précise avoir retirée après être entrée dans le cabinet.

Fatima* témoignait pour Buzzfeed :

«La médecin semblait un peu pressée. Elle m’a pris la tension sans relever ma manche et ne m’a pas examinée davantage alors que je voulais comprendre pourquoi je me sentais mal depuis un moment.»

Les choses se sont clairement envenimées lorsque Fatima* a voulu préciser qu’elle était intolérante au médicament que voulait lui prescrire la médecin. Celle-ci aurait déchiré l’ordonnance tout en disant à Fatima « qu’elle n’aime pas les femmes voilées ».

Fatima* sort son portable et filme la scène.

Dans une vidéo procurée par Buzzfeed, la docteur indique clairement vouloir refuser de soigner « les femmes voilées ».

Apprenant les faits, le médecin habituel du cabinet a de suite mis fin au contrat du docteur Marie. Le parquet de Chambéry avait quant à lui décidé de ne pas donner suite à la plainte déposée par Fatima.

A la suite de cette affaire, le CCIF avait saisi tous les conseils de l’ordre des médecins de France. Une rencontre avait également eu lieu le 28 septembre dernier entre le service juridique, le vice-président du Conseil National de l’Ordre des médecins et son président de la section éthique et déontologie afin de les sensibiliser sur les cas de refus de soin que nous recevons.

Le CCIF salue cette décision du Conseil de l’Ordre des Médecins. Nous espérons qu’elle sera un signal suffisamment fort pour éviter toutes récidives.

*Les prénoms ont été modifiés.

Articles associés

% commentaires (4)

1 mois avec sursis c est à dire rien du tout vraiment ridicule

Assalamou 3alaykoum.
Salut à vous.

Chers amis

J’ai de la peine. Certes ce n’est pas encore parfait mais il est temps que nous nous engagions sur la voie de la sagesse. En véritée je vous le dit, l’ignorance est la source de toutes les injustices, si seulement ils savaient.
Qu’Allah vous bénisse !

Bonne nouvelle. Des progrès dans le domaine de la liberté (meme si c’est lent).

très peiné pour cette soeur évidemment mais je trouve la situation très ironique : \ »en France on accepte de se faire soigner par un médecin même si il n\’est pas du même sexe\ » il s\’agit de paroles prononcées par Nicolas Sarkozy lors du débat entre républicain. quelqu\’un pourrait il lui pose la question de ce qu\’il en est lorsque le patient n\’est pas de la même religion.. ? pathétique et ironique.

Ecrire un commentaire