Le CCIF conteste l’arrêté du maire de Cannes

10

Le CCIF a été saisi hier par des citoyens et des associations locales à propos de l’arrêté du maire de Cannes, visant à interdire les femmes portant un signe "religieux ostentatoire" sur les plages.

Nous exprimons notre profonde préoccupation, quant à cette nouvelle atteinte aux principes les plus élémentaires du droit.

L’argumentaire avancé par le maire est choquant:

Invoquant les attaques de Daesh visant « les symboles de la République française et le culte religieux catholique », le maire prétend vouloir éviter tout risque de trouble à l’ordre public en interdisant les tenues de plage « manifestant de manière ostentatoire une appartenance religieuse ».

Instrumentalisant les attaques sanglantes à Nice et le meurtre de l’Abbé Hamel, David Lisnard se complaît à vouloir assimiler tout signe religieux musulmans au terrorisme et à opposer les communautés musulmanes et catholiques. Faut-il rappeler à ce maire qu’une trentaine de victime de l’attaque de Nice était de confession musulmane, car le terrorisme nous vise tous indistinctement.

Cette vision est aussi en nette rupture avec la réalité du terrain. Au lendemain du tragique meurtre de l’Abbé Hamel, communautés musulmanes et chrétiennes ont spontanément avancé main dans la main. Dans plusieurs villes, ce sont des effusions de solidarité auxquelles nous avons assisté.

Pire, le maire se permet d’assumer l’illégalité de son arrêté en admettant vouloir « restreindre provisoirement la libre manifestation des convictions religieuses des usagers ».

Enfin, si le maire invoque le principe constitutionnel de laïcité, nous tenons simplement à rappeler que nulle part il existe, dans le droit positif français, de disposition interdisant la libre manifestation religieuse en public.

Le CCIF saisit donc aujourd'hui la justice aux côtés de citoyennes cannoises afin de rappeler au maire de Cannes la loi et de contester cet arrêté.

Ce n’est pas la première fois qu’un maire tente d’interdire les femmes portant le foulard sur une plage. Déjà, en juillet 2014 le maire Richard Trinquier (étiqueté LR) de Wissous avait tenté d’exploiter ses prérogatives en tant que maire pour exprimer son islamophobie.

Le CCIF, avec les familles, avait alors obtenu gain de cause.

Le préfet de l’Essonne, s’était joint à la procédure en contestant la validité de l’arrêt du maire de Wissous. A ce stade, le préfet des Alpes Maritimes n'a pas encore fait état de sa position dans ce dossier.

Notre avocat dans la région, Sefen Guez Guez s’occupe de mener l’action en référé.

Dans un contexte où chaque jour semble apporter une nouvelle polémique islamophobe, nous sommes déterminés et sereins dans le rappel de la loi et du droit.

Crédits Photos: shutterstock

Tag(s): 
Tag(s): 
Tag(s): 
Tag(s): 

Commentaires

Il est atteint ce maire interdire aux femmes encore une fois de confession musulmane de se promener,baigner en bord de mer librement. Ils font tout pour restreindre la liberté des femmes et crient après l'égalité homme/femme. Je vous soutiens le CCIF dans cette démarche qui est une atteinte aux droits individuels et à la laïcité.
Encore un maire LR décidément ils ne savent plus quoi inventer quitte à dénaturer la laïcité et les droits de l'homme. Ils me font pitié utiliser de telles méthodes pour garder le peu d’électeur qui leur reste.
Grave! La plage est un lieu public où la loi s'applique, prochaine étape interdiction des symboles religieux dans la rue, au fond, c'est cela qu'ils veulent, faire disparaître la visibilité de l'islam dans l'espace public. Je porte le burkini et viens d'adhérer pour que cette restriction ne s'applique jamais.
Cet arrêté est scandaleux. Une femme doit avoir le droit de porter un burkini sur n'importe quelle plage si elle le souhaite, cela ne fait pas d'elle une terroriste ou l'assimile au terrorisme ! Je viens d'adhérer moi aussi au CCIF. Courage.
Nous, musulmans de France de 2016, commençons à nous sentir comme les juifs d'Allemagne de 1935...
La loi interdit la burka, ça je suis d'accord. mais je ne vois pas pourquoi on interdit le burkini sur les plages, en quoi cela serait susceptible de troubler l'ordre publique, il laisse apparaître le visage, il est joli, il ressemble à un 1 pièce mais cache les cheveux c'est tout!! ? c'est stupide , inefficace,discriminatoire cela ne fait qu'exciter les fanatiques. Qui en ce moment trouble l'ordre publique, certainement pas les femmes en burkini ? heureusement il y a quelques personnalités politiques qui prennent un peu de recul par rapport à toutes cette agitation: par exemple Benoit Amon que je viens d'écouter sur France inter ce matin, ouf ça fait du bien. Mais jusqu'aux élections, ça risque d'aller crescendo, heureusement le CCIF a de + en + de soutiens de musulmans ou de non musulmans (comme moi). bravo le CCIF!
Je voudrais dire aux maires qui mettent en place des arrêtés de ce genre même dans les plages où il n'y a pas de femmes portant le burkini. Que cela ne sert à rien au contraire ça montre qu'il y a une discrimination,une différence faite à une partie des citoyens de ce pays qui sont NE ICI, QUI SONT FRANÇAIS. Même quand ces femmes le portent dans un lieu privé (parc aquatique Marseille) on leur interdit sans raison pire en invoquant le fameux terme "trouble à l'ordre public" déjà utilisé par Valls lors des spectacles de Dieudonné. Pire que cette tenue rappelle les "organisations terroristes" là on touche le fond de la bêtise. Depuis 1977,il y a bien des horaires de piscine pour les personnes de confession juive dans diverses villes de France, le maire de Sarcelles autorise le dimanche les femmes juives à se baigner en leur réservant un créneau pour elle. Les plages naturistes ont bien un espace à eux tout seul.Mr Bianco a bien résumé la situation "ON NE PEUT PAS INVOQUER LA LAÏCITÉ POUR LE BURKINI". Quant à Manuel Valls rien ne m'étonne de lui: utiliser le 49.3,ne pas écouter le peuple,criminaliser la CGT,voter des nouvelles lois liberticides le lendemain des attentats alors que l'on n'a pas encore fait son deuil,plaqué au sol un militant âgé ps qui grandissait une simple feuille demandant la démission de Valls....aujourd'hui encore monter les musulmans contre le reste de la population.STOP STOP Vous ne représentez pas le peuple.
encore une polémique de plus jusqu à quand on va s arrêter de s acharner sur les musulmans peut être au élections de 2017 il y a plus grave que le burkini on ne fait pas oublier la crise et le chômage en s en prenant a une race ou une religion en corse par exemple on laisse libre les agresseurs et on s acharne sur les musulmans le procureur a montrer qu il y a une justice a deux vitesses c est scandaleux et les médias qui soufflent sur les braises il va falloir que le gouvernement appelle a l apaisement car nous sommes tous victimes du fanatisme si on se divise en communauté on leur donnera raison à ces terroristes.
Voilaaaa!!! c'est la France que je connais, un état de droit de l'homme et de respect des libertés Je vous soutien à 100%, vous faites du bon boulot
franchement il y en a marre ! c'est quand même incroyable cet acharnement envers les Français de confession musulmane, ils sont vraiment traitées comme des citoyens de seconde zone et tout le monde trouve ça normal. notre pays est en pleine fracture identitaire c'est indéniable ; mais se servir des musulmans comme bouc émissaire est pathétique, c'est la laïcité qui a détruit les traditions catholiques et ses valeurs et non pas la religion musulmane .

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

© 2016 CCIF. Tous droits réservés.