BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Jupe Longue. Une autre élève discriminée pour sa tenue.

A la rentrée des vacances de printemps, Fannie n’a pas été la seule à subir une discrimination du fait de sa tenue, considérée comme “ostentatoire religieuse”. 

Rihab*, scolarisée dans un collège de Bourgogne-Franche-Comté a été convoquée le 4 mai dernier dans le bureau de son assistante sociale. Durant la convocation, il lui a été clairement notifié que sa “jupe longue” était “contraire à la laïcité”. 

En grande inquisitrice de la vie privée et familiale des élèves, l’assistante sociale s’est laissée aller à un interrogatoire inapproprié sur la garde robe de Rihab*, devenue manifestement un sujet capital pour cette responsable pédagogique. 

Après l’avoir interrogée sur le choix de ses vêtements, sur la supposée implication des personnes de son entourage à choisir avec elle sa tenue (“ta mère te demande de t’habiller comme ça ?”), l’assistante sociale finit par conclure en désapprouvant le goût de Rihab* pour les “vêtements noirs”.  

Rihab* ne porte pas de foulard, mais sa mère le porte. 

Un tel interrogatoire, cherchant à scruter le lien entre les vêtements de Rihab et sa pratique religieuse ne peut en rien être justifiée. 

Ce signalement montre qu’encore une fois un rappel clair et ferme de la part du ministère de l’Education Nationale est nécessaire pour éviter ces dérives. La Laïcité ne saurait devenir le nouveau faire-valoir acceptable pour discriminer et harceler en toute tranquillité des élèves du fait de leur appartenance réelle ou supposée à l’Islam.

*Le prénom a été modifié. 

Crédits Photos: Shutterstock.

#EnsembleNousSommesPlusForts

 Adhérez au CCIF. 

Donnez au CCIF.  

Articles associés

% commentaires (1)

La laïcité est devenue l’argument pour priver les musulmans d’une visibilité, pour les aliéner et les formater selon un bon vouloir idéologique néo-colonial qui ne dit pas son nom.Ce pays est décidemment paradoxal.

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.