BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

« Il ne faut pas avoir peur de se faire traîter d’islamophobe [pour défendre la laïcité] »

 

Tweet-Elisabeth-Badinter

La phrase lapidaire de la philosophe Elisabeth Badinter a été lancée ce matin dans l’émission 7/9 de Patrick Cohen.

A l’occasion des commémorations des attentats de janvier contre Charlie Hebdo, Elisabeth Badinter et Riss (dessinateur de Charlie Hebdo) étaient conviés ce matin au micro de Patrick Cohen.

Dans un moment où les appels à l’unité devraient prévaloir absolument, Elisabeth Badinter s’est fendue d’une déclaration qui remet amèrement au goût du jour la négation de la dignité individuelle de chacun de pouvoir juger librement une production journalistique et artistique.

Est-ce être contre la laïcité, principe inclusif et pour le vivre-ensemble, que d’exercer son droit à juger négativement une production journalistique et artistique ou de croire sans se faire insulter ?

Quel lien pourrait bien exister entre la défense de la laïcité et le droit de se revendiquer islamophobe ? L’islamophobie sont les paroles ou les actes de rejet et/ou de discrimination envers les personnes ou les institutions pour leur confession musulmane réelle ou supposée. Le fait de critiquer une religion fait partie de la liberté d’expression tout comme le fait de critiquer des caricatures. Et en aucun cas ne pas aimer​ des caricatures ne saurait être contre la laïcité.

Que dire quand Riss, dessinateur de Charlie Hebdo, acquiesce cette sortie d’Elisabeth Badinter par un incisif « On se sent moins seuls » ? N’est-ce pas un aveu de la part de Riss que les caricatures de Charlie Hebdo pouvaient-être interprétées comme telles ? Cela serait d’autant plus grave que des enfants aient été invectivés à la suite des terribles attentats de janvier parce qu’ils « n’étaient pas Charlie ».

Les réactions ne se sont pas fait attendre sur Twitter :

Ce-Didier-Porte

Ce-laicite-islamophobie

Articles associés

% commentaires (8)

Il ne faut pas avoir peur de se faire traiter « d’antisémite » ( pour défendre les palestiniens) ?

Dans sa confusion Mme Badinter se trompe carrément de cible en visant les musulmans (oups !), car l’islamophobie s’adresse exclusivement aux musulmans – là où elle veut faire référence aux seuls « islamistes » et ou finalement elle devrait simplement parler des terroristes. Bref, Mme Badinter fait preuve d’une très grande confusion…

L’inquiétant, ce n’est pas seulement la pathologie de Mme Badinter, son trouble de la personnalité, la fragilité de son Moi (renforcé peut-être du fait qu’elle chercherait aussi à exister pour elle-même en dehors de l’ombre de son célèbre époux). Le troublant dans cette affaire, dans ce scandale, c’est l’absence totale de réaction et donc la caution des autres sur le plateau de France Inter, notamment de M. Cohen, qui fait mine de ne pas comprendre, de ne pas voir ou est le problème.

À mon avis ce silence s’explique de deux façons :

La première c’est que Badinter veut vendre ses livres, Cohen veut faire de l’audience et Riss veut vendre du papier… et l’islamophobie est un sujet vendeur. Que cette stigmatisation se fasse aux dépens de personnes qui n’ont rien demandé et rien fait, n’a aucune importance. Aucune !

La seconde c’est que nous sommes dans quelque chose de l’ordre du délire collectif. Un glissement latent depuis toujours, mais qui aujourd’hui apparaît à la surface. Une espèce de peur des autres, tellement forte qu’elle échapperait à toute raison (paranoïa ?). Mouvement collectif, car le plateau de M. Cohen n’est pas le seul, MM. Valls et Hollande, y vont aussi de leur poussés délirantes et dramatisantes, l’un nous parle de « l’angoisse immense des juifs » et l’autre « d’actes de guerre »…

Je ne peux que recommander à mes amis musulmans (et à tous les autres) qui ont toutes les raisons du monde de ce sentir agressés par les propos de Mme Badinter (qui en fait ne fait pas moins que de rendre possible et acceptable l’islamophobie) de considérer ses propos comme ceux d’une folle et donc de lui chercher des excuses, comme celles que l’on trouve aux malades mentaux qui ne sont pas responsables. Par contre, pour France Inter, M. Cohen et sa clique je recommande la dénonciation du moindre de leurs faux pas.

Ne nous laissons pas entraîner dans ce flux belliqueux – faisons appel à nos ressources d’être-humain normal !

@Pascal: C’est trop simple de la faire passer comme folle quand on voit qu’elle n’est pas seule à tenir ce genre de propos mais tous ceux qui se revendiquent de la même ligne idéologique que les néo-conservateurs qui ont à feu et à sang le moyen orient avec leurs politiques extrémistes et génocidaires à l’encontre des pays du moyen orient et de la religion majoritaire et même ceux minoritaire de ses habitants:les musulmans,chrétiens….

Ce n’est plus d’antisémite que l’on se fait traiter dorénavant quand on défend les Palestiniens mais d’anti-sioniste car nombreux sont aujourd’hui les juifs,les rabbins,les associations juives pour la paix qui défendent les Palestiniens.
Depuis l’affaire Dieudonné on entend plus ce terme que le fameux chantage à l’antisémitisme qui ne fait plus son effet maintenant car non fondé. Ici La Badinter jette de l’huile sur le feu car elle veut rendre l’islamophobie légale alors que c’est punis par la loi comme le sont aussi la christianophobie,l’homophobie….etc.

Cher(e) Anonyme, je comprends votre point de vue, mais je pense que E. Badinter est folle, car je ne trouve pas d’autre explication rationnelle à sa tirade. D’autre part, même si sur le plateau, les autres cautionnent par leur silence, ils ne disent rien de plus (sauf pour Riss qui se contente de valider sans surenchérir, et qui comprends que le truc qui est dit là par E. Badinter est juste énorme, car quand lui se fait traiter d’islamophobe ce n’est pas la meme chose – lui il fait de l’humour, E. Badinter pas !). À propos de l’utilisation que vous faites de « la ligne idéologique des néo-conservateurs qui on mis à feu et à sang le Moyen-Orient », puis-je vous suggérer cher(e) Anonyme de rester en France. Parce que si vous voulez intégrer le monde entier et l’histoire de la civilisation dans votre argumentaire, alors, oui, vous trouverez matière à dire, à démonter tout et justifier n’importe quoi et in fine à relancer la machine de guerre et de haine (celle-là même qui nous abime, vous et moi). De plus en parlant à propos de l’étranger (là ou nous avons suffisamment à dire et à faire avec la France), vous utilisez les méthodes des ennemis, qui consiste par exemple à interdire le voile à nos Françaises musulmanes au prétexte qu’ailleurs sur terre certaines femmes ne seraient pas libres de le porter ou pas. Ainsi quand le « mal » ne semble pas assez consistant ici, on intègre des arguments décontextualisés, pour amplifier, pour choquer, pour faire peur…  Au lieu de parler du Moyen-Orient, parler nous plutôt des discriminations quotidiennes, ici et maintenant, c’est LA priorité, et c’est, je crois, l’objectif du CCIF. Je m’en félicite !

« À propos de l’utilisation que vous faites de « la ligne idéologique des néo-conservateurs qui on mis à feu et à sang le Moyen-Orient », puis-je vous suggérer cher(e) Anonyme de rester en France. »
Je suis désolé mais aujourd’hui la situation que nous vivons n’est plus centré qu’en France mais elle est devenu globale si vous avez l’occasion d’aller en Palestine occupée vous verrez que les palestiniens musulmans/chrétiens subissent la même chose voire pire que leurs confrères en France. Les THINK TANK américains ont leurs suiveurs « satellites » en Europe et en Palestine occupée et vous remarquerez qu’ils utilisent les mêmes propos que badinter.
Affirmer que j’utilise les méthodes de l’ennemi est faux je n’avance que des propos déjà dénoncés par ceux qui veulent que notre pays et le reste du monde vivent en paix sans attaquer l’autre sur ces convictions,sa manière de vivre,ses idées.
Le courrier de l’ATLAS,Investig’action,mediapart,Le centre Iris,agora vox….et pleins d’autres ont dénoncés ces Think tank qui n’ont qu’une envie créer un clash des civilisations.

Anonyme, je comprends bien ce que vous dites, et je ne suis pas loin d’être d’accord avec vous, la Palestine occupée c’est important, évidemment. Mais il y a le feu en France, en bas de chez moi, et c’est pour moi l’absolue priorité. En disant que le problème est devenu global, vous semblez nous dire qu’il vient de l’extérieur ? Pour ma part je pense que le mal est chez nous et ma priorité consiste à lutter contre ceux des miens qui déraillent (oui avant tout chose). Le problème ici c’est la non-réaction de Cohen et donc la caution de France Inter… C’est ce que je dénonce, alors la Palestine, les think tanks américains… c’est un peu hors sujet.

Le problème est devenu global personne ne peut le nier et ce que notre pays fait et cautionne à l’étranger nos concitoyens aussi le subissent et nous payons le prix de cette politique. Ce que je veux dire c’est que cette ligne éditoriale que suit badinter dont l’idéologie vient des néo-cons pourrit nos vies ici et ailleurs. Elle est loin d’être folle.
Ecoutez les discours d’habib meyer qui est censé être député français sur les attentats et la politique de judaisation de Jérusalem (condamné par l’unesco) ces propos sont pires que ceux de badinter et ça se passe en France.

Ecrire un commentaire