BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

40 mosquées attaquées : le CCIF tire la sonnette d’alarme

Nous partageons cet article posté par Zaman France sur son site lundi dernier et qui reprend de manière synthétique nos chiffres sur la hausse de l’islamophobie, notamment en terme de dégradation des sites musulmans.

Têtes de sangliers, tags, mosquées saccagées : un rapport publié par le CCIF dénonce la hausse d’actes islamophobes depuis le début de l’année et l’importance de ne pas les sous-estimer. 

Dans un rapport, le CCIF déplore la hausse d’actes islamophobes. La semaine dernière, à Ghisonaccia, en Haute-Corse, une carcasse de sanglier gisait en face d’une boucherie halal. Ce n’est malheureusement pas le premier acte de ce type dans la région : le 10 janvier dernier déjà, la mosquée de Ghisonaccia s’était vue déposer un cadavre de sanglier devant ses portes. Même si les actes n’ont pas été revendiqués, une enquête a été ouverte après qu’une cartouche de balle a été retrouvée devant la boucherie. Toujours la semaine dernière à Mâcon, en Seine et Loire, une mosquée turque a été la cible d’un incendie, rapporte un quotidien local. Les images des caméras de surveillance révèlent que deux individus ont tenté de s’introduire dans les lieux, munies d’un bidon d’essence.

Les actes islamophobes en hausse

Après les évènements de janvier, les actes islamophobes ont augmenté de 70 % ! Le CCIF déclare avoir recensé plus «de 40 attaques perpétrées contre des mosquées» depuis janvier 2015. «C’est beaucoup trop.» Seulement sur le mois de janvier 2015, 116 actes islamophobes ont été recensés en France, soit une hausse de 110 % par rapport à janvier 2014, rapportait l’Observatoire national contre l’islamophobie. A Béthunes, une mosquée en construction avait vu ses murs maculés de l’inscription  «Dehors les Arabes» dans la nuit du 8 au 9 janvier dernier. 

Ne pas sous-estimer le vandalisme

Enfin, le rapport souligne l’importance de ne pas « penser que «quelques» tags, «quelques» tentatives d’incendies avortées ne sont pas des faits suffisamment alarmants ». Le collectif met en garde contre un «contexte de banalisation généralisée où la haine s’exprime en toute impunité».

Le CCIF organise par ailleurs un dîner de gala le vendredi 29 mai au Pavillon Wagram, dans le 17ème arrondissement parisien. L’évènement, animé par Yassine Bellattar, comptera parmi ses 350 convives de nombreuses personnalités qui soutiennent la lutte contre l’islamophobie. Rokhaya Dialo et Houria Bouteldja seront présentes.

                                                                  

Articles associés

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.