BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

#CcifANewYork #Day3

Encore une journée bien remplie hier !


Nous nous sommes d’abord rendues au siège de l’ONU pour assister à une session sur l’importance de la collecte de données et la production de statistiques sur la situation des femmes dans chaque pays. La discussion s’est ouverte sur un compte-rendu du travail effectué ces 20 dernières années à travers le monde. Plusieurs intervenants ont pris la parole, expliquant tour à tour la méthodologie utilisée pour harmoniser le recensement des violences faites aux femmes au niveau international, ainsi que les progrès enregistrés depuis la mise en place de leur outil statistique et les défis à relever.

 

Cette présentation générale s’est poursuivie par les différentes interventions de représentants nationaux qui ont fait un état des lieux de leurs politiques de lutte contre les discriminations et les violences faites aux femmes, en soulignant à chaque fois l’importance cruciale de la collecte de données et de la production de statistiques ventilées par sexe.


Bien que très intéressante, cette session nous a laissé une impression de déception car le propos était bien trop général et abstrait et la discussion entre les différents participants inexistante. Nous regrettons surtout que notre demande d’intervention soit restée sans suite car le thème de cette session aurait été l’occasion de présenter le travail du CCIF et notamment l’outil statistique IMAN devant toute l’assemblée. Dommage donc !


Toutefois, nous avons rencontré la représentante de la France. Nous avons pu lui parler du CCIF et l’interpeller sur la situation dramatique des femmes musulmanes en France qui, rappelons-le, constituent plus de 80% des victimes d’islamophobie. Nous espérons obtenir un RDV pour discuter plus amplement de la question de l’islamophobie et des femmes en France.

Après cette matinée bien chargée, direction Time Square, animé par les festivités de la Saint Patrick, pour prendre le métro jusqu’au Queens, où nous devions rencontrer Sarah Sayed, responsable associative au sein de The Interfaith Center of New York (le centre interreligieux de New York) et Women in Islam.


Rencontre avec Sarah Sayed



Cette dame adorable est très investie dans le dialogue interreligieux. Elle organise des programmes de formation aux différentes religions (tant sur le plan des doctrines que sur les aspects sociaux-économiques qui caractérisent les différentes communautés religieuses de New York) à l’attention d’acteurs institutionnels comme des enseignants, des éducateurs, etc. L’association réalise également un immense travail intercommunautaire favorisant la connaissance mutuelle de la religion et du quotidien de chacun. Par exemple, de jeunes chrétiens et musulmans ont œuvré ensemble à la préparation et distribution de repas chauds pour les sans-abri. Il nous a semblé avoir beaucoup à apprendre de ce mode de fonctionnement dans lequel les communautés religieuses œuvrent conjointement au rapprochement et au dialogue, ainsi qu’au bien-être de la société dans son ensemble.


En outre, Sarah, très préoccupée par le contexte islamophobe en France, s’est montrée admirative du travail accompli par le CCIF sur le terrain, mais aussi de notre ancrage dans le réseau associatif européen et international. Une rencontre très fructueuse donc qui, nous l’espérons, sera le début d’une collaboration productive !

Aujourd’hui promet d’être encore une journée déterminante : RDV avec DRUM, une association très investie localement dans la lutte contre l’islamophobie, et avec CAIR (Council of American Islamic Relations) qui est une organisation nationale très importante aux Etats-Unis.


La suite au prochain épisode 😉   

Marjorie                      

Articles associés

% commentaires (1)

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.