ADDH - CCIF BP05 93401 SAINT-OUEN CEDEX
09 54 80 25 93

Ylies 6 ans, traité comme un terroriste

Crédit photo: Shutterstock

Dans cette affaire pour le moins emblématique, Ylies 6 ans, de confession musulmane, est malmené de manière odieuse par son école. Les autorités s’en prennent à sa mère, et tentent de les faire taire tous les deux.

Pour mieux comprendre les rouages infernaux de l’islamophobie ambiante dans lesquels ont été pris ce garçonnet et sa mère, revenons sur le contexte et le déroulé chronologique des faits.

Contexte: La maman est convertie à l’islam, mariée à une personne d’origine maghrébine. Son nom de famille ainsi que le prénom de son fils sont donc identifiables comme étant « musulmans ». Dans cette petite ville de l’Eure, où les personnes de confession musulmane sont peu nombreuses, elle a bien senti le regard et l’attitude des gens changer dès lors qu’elle a décidé de porter le foulard.

Chronologie des faits:

15 janvier, 9h20 du matin. La mère reçoit un appel du directeur de l’école, qui lui pose une série de questions étranges et surtout inappropriées. « Est-ce que vous avez des revendications contre mon école? », « avez-vous de la colère ou de l’agressivité à mon égard ou à l’égard de l’école? », question qu’il posera à trois reprises. Prenant soin de ne jamais mentionner les attentats, le directeur lui demande quel est son « ressenti ». Puis, il lui demande carrément s’il doit faire un signalement auprès de l’inspection académique concernant son fils et elle-même.

Choquée et abasourdie par cette conversation téléphonique, la maman se rend alors au commissariat pour rapporter les propos inquiétants tenus par le directeur de l’école de son fils. Elle est auditionnée et lesdits propos sont recueillis par les gendarmes.

Dès lors, le comportement du corps enseignant et du directeur change, pour devenir extrêmement hostile et agressif à son égard. Une succession d’événements surviennent.

20-22 janvier: Le petit garçon de 6 ans rapporte à sa maman qu’il a été puni plusieurs fois et que le directeur l’a saisi par le bras (au niveau du poignet) de manière violente et agressive. La maman emmène le petit chez le médecin qui délivre une interruption scolaire de deux jours. Ylies ne veut plus aller à l’école et montre des signes d’angoisse importants, comme l’apparition d’un eczéma.

23 janvier: La maman dépose plainte au commissariat pour violences à l’encontre de son enfant.

27 janvier: Elle reçoit, dans le cahier de correspondance de Ylies, un courrier étrange de l’inspection académique qui signale que le garçonnet se jette par terre et se cogne, volontairement, la tête contre les murs… Etrange en effet que ce courrier survienne à peine 4 jours après le dépôt de plainte de la mère qui signalait justement des violences physiques à l’encontre de son enfant.

Dans la foulée, elle apprend une chose ahurissante. L’école de son fils a organisé un « spectacle » avec les petits de CP, qui consistait à reproduire l’attaque contre Charlie Hebdo. Et le directeur a désigné son fils de 6 ans pour jouer le rôle d’un des tueurs…

La mère comprend alors avec horreur que son enfant est devenu l’élément exécutoire de l’école suite aux attentats, à tel point qu’on se sert de lui pour représenter les tueurs.

Elle diffuse son histoire sur Internet, les réseaux sociaux relaient l’information. Les langues se délient. Les enfants commencent à raconter à leurs parents que le directeur se montre parfois agressif à l’encontre du petit garçon, qu’il l’a bien désigné d’office pour jouer le rôle d’un des frères Kouachi et l’a tiré par le bras. Dans le même temps, le directeur cherche des éléments à charge de la maman, en appelant directement les parents d’élèves pour les questionner sur cette dernière.

Le CCIF, saisit par la mère d’Ylies, a en sa possession le procès-verbal de plainte et les différents échanges avec les autorités, entre autres pièces. Éléments qui illustrent le comportement violent et abusif du directeur de l’école à l’encontre du garçonnet, et qui illustrent également le comportement des autorités après que la maman les ait alertées.

En effet, le 23 janvier, elle reçoit une convocation de la mairie de sa commune, qui l’invite à venir se présenter pour une « conciliation », en présence de la mairesse, du directeur de l’école, du corps enseignant, de l’inspection d’académie et de la brigade de gendarmerie. Demandant des explications sur le motif de cette convocation auprès de la mairesse elle-même, celle-ci lui répond qu’elle doit venir car elle est « mise en cause »! Quand la maman avertit qu’elle viendra accompagnée d’un avocat, on lui refuse catégoriquement, la mairesse lui disant que dans ce cas, « ce n’est même pas la peine de venir, madame ».

De victime, la maman est devenue coupable. De la même manière que dans l’affaire de Ahmed 8 ans, dès lors que les victimes d’islamophobie commencent à parler et à dénoncer des dysfonctionnements de la part des services publics (ici, l’école), la machine se met en marche pour tenter de les faire taire et d’étouffer l’affaire. Le système asservit leurs pensées, puis leurs droits, en se basant sur le principe de la menace : on s’en prend à ton enfant, puis à toi, tout en laissant planer une menace sur ta famille, ton honneur, ta réputation.

Mais pour tout mensonge d’un élu, d’un ministre, ou d’un représentant de l’Etat, le CCIF rétablira une vérité. Le gouvernement s’est engagé, à plusieurs reprises, à ne pas faire d’amalgame ni de stigmatisation. François Hollande a officiellement appelé à lutter contre l’islamophobie. Alors au-delà de vaines paroles, nous exigeons des actes fermes et exemplaires pour lutter contre cette violence physique et symbolique qui s’abat sur les citoyens de confession musulmane, dès leur plus jeune âge. Le directeur de l’école va t-il être auditionné aussi vite que le petit Ahmed de Nice, le petit Ayman de Villers-Cotteret ou la petite de 10 ans à Valbonne ?

% commentaires (35)

Salaam alaykom
Savez vous si la maman s’est rendue à la mairie le jour de la convocation, au 31/01 ? Et comment s’est déroulé l’entretien ?
Merci

Je ne sais pas qui est cette maman mais je lui souhaites le courage nécessaire à elle et son enfant pour surmonter cette épreuve innommable et inhumaine. Quelle puisse se sentir entourée et soutenue autant que nécessaire et puisse la vérité prendre le dessus sur l’imondicité qui gangrène notre société. Courage madame, ne baissez pas les bras !!!

Cette histoire me choque me révolte. Il ne faut rien céder à l islamophobie, toutes les bonnes personnes doivent se mobiliser !

Désolée mais je ne peux croire que le directeur ait organisé un « spectacle » (sic) invitant les élèves à reproduite la tuerie qui s’est déroulé au siège de Charlie Hebdo. Je compte néanmoins sur le CCIF pour rétablir « une vérité » (la sienne sans doute 🙂 Bon courage !

Y a-t-il une adresse, pour que l’on puisse envoyer des messages de soutien au petit Ylies et à sa famille?

Y a-t-il une adresse à laquelle on peut on envoyer des messages de soutien à Yliès et sa famille?

Cette histoire est effrayante ! Toute ma compassion pour le petit Ylies et courage à la maman. Tenez bon, l’idée que la même chose puisse arrivée à ma fille me donne des sueurs froides ! Bravo au CCIF de soutenir et assister les parents.

je suis SCANDALISEE!!

il faut pas lacher l’affaire on est avec vous pour établir la vérité .

salam,
c\’est inadmissible toute cette euphorie autour de l islam et ses fantasmes qui provoquent des attitudes quasi fascisante chez des représentants de l éducation. faire cela a un enfant est une humiliation ayant une résonance quasi coloniale. que justice soit rendue

Bonjour,
pourquoi ne pas donner plus d’informations?
nom de l’école, du directeur ….

ils réfléchiront à 2 fois avant d’agir de la sorte ..

Tout simplement scandaleux …le pays des droits de l’homme???j’ai mal a ma France.

Que la vérité punissent tous ces maltraitants !

Quelle psychose ! Les musulmans sont maltraités comme l’ont été les juifs jadis !

Que les coupables soient arrêtés et jugés. Ils sont une menace pour la démocratie!

Le président Hollande et son équipe doivent lutter, comme ils l’avaient déclaré, contre l’islamophobie ambiante en France!

C inadmissible tout ce qui ce passe.les musulman st devenu les bouc émissaires de ts les maux de la France.Jsui française et écoeurée de tt ce qui ce passe depuis les attentats qui pour moi st un coup du gouvernement pour promulguer des lois ds notre dos.et justifier leurs actes odieux et anti republicains.gouvernement de…

salam, y aura t’il des suites judiciaires à cette affaire?

Il faudrait que tous les musulmans soient d’accord pour déscolariser leurs enfants au moins pour une semaine en signe de protestation. En faisant comprendre aux élus que les écoles de la République ne sont plus sûr pour nos enfants à cause de l’islamophobie. Ouvrir les mosquées pour les enfants avec des permanences. Si nous faisons rien. Nous seront coupables envers nos enfants.

C’est inadmissible qu’on puisse faire cela vive l’éducation nationale

Bande d’imbécile!! Faire sa a 1ENFANT!!!! Bourreau!!

Je suis abasourdie j ai mal au ventre… honte au directeur. Pauvre enfant.. courage madama accrochez vous nous sommes avec vous. Le gouvernement doit et va reagir. L enfant doit etre accompagne afin d evacuer le mal qui lui a été fait. Ylies on est avec toi et ta maman.. courahe

Je suis abasourdie j ai mal au ventre… honte au directeur. Pauvre enfant.. courage madama accrochez vous nous sommes avec vous. Le gouvernement doit et va reagir. L enfant doit etre accompagne afin d evacuer le mal qui lui a été fait. Ylies on est avec toi et ta maman.. courahe

Salam alaykoum
La plupart des musulmans vivant en France choisiront certainement de se battre contre tout islamophobe en puissance dans ce pays. Le combat sera probablement vain. En tant que musulmane, je conseille à mes frères et soeurs en Islam à tout faire pour envisager leur hijra.
Comment comptez vous éduquer vos enfants dans un climat si hostile à leur intégrité morale et physique? Comment envoyer vos enfants à l’école de la Republique alors qu’elle dénigre nos valeurs musulmanes? Faites le bon choix, ne choisissez pas le confort matériel au dépens de votre intégrité musulmane.. ayez le courage de voir la réalité en face et de faire le bon choix pour vous mêmes et votre descendance…inchallah. Rabi koun fil awn. Hasbounallah wa na3mel wakil.

Assalamou aleykoum, C’est absolument scandaleux! Je suis vraiment choquée, j’espère que la mère et le CCIF trouveront, avec l’aide d’Allah, une issue favorable à cette affaire. Même si le traumatisme est irréversible, qu’Allah facilite cette famille et fasse de cet enfant un exemple de réussite pour la communauté.

As-Salamou alaykoum.
Pouvez vous nous donner des nouvelles de cette maman et de son petit ?
Qu’a donné la confrontation ?
Est-elle partie seule ou accompagnée ?
C’est frustrant de découvrir toutes ces histoires d’islamophobie et de ne pas savoir le dénouement

Je suis choquée par ces gens dangereux qui sommeillent et n’attendent qu’une occasion pour se réveiller et s’en prendre à une communauté.

Ils sont fermés et surtout pas intelligents mais extrémistes et dangereux comme les autres……., et capables de faire beaucoup de dégât.

L’islam n’a rien à voir avec toutes ces horreurs, souvent ils le savent bien, mais font du mal sciemment car ils sont dans le rejet de tous ce qui ne leur ressemble pas.

je suis choqué qu ont en sois arriver la

La France est devenue un État islamophobe qui détruit des vies d’enfants et de leurs parents. honte sur la direction de cette école, vendue aux thèses du Front National.

Un terroriste est quelqu’un qui terrorise — c’est bien ce que fait ce directeur d’école, et ce que font les maire, maîtresse etc. CConfortés

Et c est ce meme système qui est censé eduquer nos enfants je suis française athée et révulser comment peut on méler les enfants aux problemes des grandes personne bientot ce sera la faute des etranger si il y a la faim dans le monde !! j espere encore une fois que ce petit garçon sera entourer qu on lui apportera le soutient qu il mérite ainsi que ça maman et surtout qu on le lui dise NON ce n est pas un méchant garçon ! HONTE a ce directeur a cette école !!!!

Salam c’est juste incroyable de terroriser des petits de CP en ayant l’idée de reproduire des horreurs du 20h à l’école !
Khir icA

C révoltant de lire des choses pareilles!!! La guerre contre les idéologies est déclarée elle est sous nos yeux et on ne veux pas la voir.

il y a une recrudescence de l islamophobie et avec l affaire de charlie , les racistes se donnent l autorisation de clamer leur haine raciale des arabes et l islam.

Les terroriste ne sont pas des musulmans mais des imposteurs sont des ignorant qui n’ont jamais lue le coran tout et qui s’en prenne a des innocent!!!
Tout comme les instituteur qui ce disent aimer les enfants et qui les terrorisent sous prétexte qu’ils soient de confession musulmane s’en prenne a des innocent de 6 a 8ans! Pourquoi ce professeur n’a pas lui même jouer les frère kouachi et l’enfants la victime puisque c’est la une réalité!!!

les plus grands idéologues de la laïcité hérigée en dogme c est l éducation nationale!L’ école est devenue un lieu de lutte idéologique contre l’islam en France sous la responsabilité d’un personnel éducatif qui sans arrêt transgresse tous les codes déontologiques de sa profession et trahit la république et le cadre juridique laïque censé garantir à chacun la préservation de libertés fondamentales garanties par la Constition de la 5e république.Ils devraient suivre des cours de moralité civique!

Ecrire un commentaire