BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Plan de sécurisation des lieux de culte

Vous trouverez ci dessous un modèle de lettre que nous vous mettons à disposition à envoyer à votre prefet pour demander la mise en oeuvre d’un plan de sécurisation des lieux de culte.

Vous pouvez aussi imprimer l’affiche suivante (cliquez dessus pour la voir en taille plus grande).

courrier type demande de sécurisation de lieu de culte

courrier type demande de sécurisation de lieu de culte

affiche urgence protection mosquéee

 

 

 

 

 

Lettre recommandée avec avis de réception

 

Urgent

Objet : Demande de la mise en œuvre d’un plan de sécurisation des lieux de culte

Madame, Monsieur le Préfet,

Nous avons l’honneur de porter à votre bienveillante attention la requête suivante.

 

Le mercredi 7 janvier, un attentat ignoble a coûté la vie à douze personnes, journalistes et policiers, victimes d’un acte haineux que nous condamnons avec force.

 

Dans les heures qui ont immédiatement suivi ce drame, des actes islamophobes ont été signalés dans toute la France. Trois lieux de culte musulmans ont en effet d’ores et déjà été la cible de coups de feu, d’explosion ou de tags et plusieurs agressions physiques et verbales à l’encontre de concitoyens de confession musulmane ont également été commises.  

 

En effet, des grenades ont été lancées contre la mosquée du Mans, des coups de feu ont été tirés sur une salle de prière dans l’Aude et enfin une explosion criminelle a eu lieu à proximité de la mosquée de Villefranche (Rhône). Deux femmes de confession musulmanes voilées ont été agressées à Taverny, et les occupants musulmans d’une voiture ont essuyé des coups de feu dans le Vaucluse.

 

Face à cette succession d’actes islamophobes, notre association seule est démunie et craint qu’une psychose s’installe parmi les fidèles comme au sein de l’ensemble de la population, et que la situation continue de se détériorer. C’est dans ces circonstances que nous sollicitons votre intervention au titre de vos compétences en matière de maintien de l’ordre public.

 

En effet, l’article L.111-1 Code de la sécurité intérieure dispose que « La sécurité est un droit fondamental et l’une des conditions de l’exercice des libertés individuelles et collectives. L’Etat a le devoir d’assurer la sécurité en veillant, sur l’ensemble du territoire de la République, à la défense des institutions et des intérêts nationaux, au respect des lois, au maintien de la paix et de l’ordre public, à la protection des personnes et des biens. Il associe à la politique de sécurité, dans le cadre de dispositifs locaux dont la structure est définie par voie réglementaire, les collectivités territoriales et les établissements publics de coopération intercommunale ainsi que les représentants des professions, des services et des associations confrontés aux manifestations de la délinquance ou œuvrant dans les domaines de la prévention, de la médiation, de la lutte contre l’exclusion ou de l’aide aux victimes ».

 

Tous ces évènements démontrent l’urgence d’une intervention des autorités publiques afin de protéger efficacement les sites accueillant les musulmans et de l’extension du plan de sécurisation des personnes et des biens introduit notamment en 2002 par l’ancien ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy. De même, le Chef de l’État, François Hollande, avait également précisé que la protection des lieux de culte allait être renforcée.

 

Ainsi, à titre de prévention et en vertu de vos compétences en matière de maintien de l’ordre public, nous vous sollicitons afin d’étendre l’application du plan de sécurisation des édifices du culte, des lieux de sépulture et des centres éducatifs et sociaux à caractère confessionnel notamment en dotant ces sites d’un dispositif de protection surveillance.

 

C’est dans ces circonstances que nous vous sollicitons, Madame, Monsieur le Préfet, de votre bienveillance à l’effet de bien vouloir veiller à la sécurisation immédiate des personnes et des sites garantissant tant notre liberté de conscience que notre liberté de culte.

 

Pour votre parfaite information, nous avons également transmis la présente requête à Monsieur le Ministre de l’intérieur.

 

A cet effet, nous vous prions, Madame, Monsieur le Préfet, de bien vouloir nous accorder une audience dans les meilleurs délais afin de nous tenir informés des suites que vous entendez réserver à notre demande.

 

Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur le Préfet, l’expression de nos salutations respectueuses.

 

XXX

Signature

 

% commentaires (6)

Salam a3likoum

ne devrions nous pas sécurisé nos mosquées tous seul en attendant une aide qui ne viendra sûrement pas.
La communauté est pleine de maîtres chien, d\’agent de sécurité, de gens verser dans la sécurité.
Je pense qu\’après 23 attaques il nous faut réagir rapidement quitte à le faire seuls.
N\’attendons pas un drame qui enflammera les esprits.

Je souhaite à la communauté musulmane, d’être forte et unie, belle et toujours la tête haute.

Il faut effectivement agir rapidement avant que des événements encore plus graves ne surviennent.
Si nous ne sommes pas sûrs de pouvoir compter sur l’aide de nos dirigeants, ne nous replions pas sur nous mêmes et faisons appel à nos compatriotes. De belles initiatives du côté de l’association coexister (dont je ne fais pas partie mais que j’ai découvert suite aux événements récents) Citoyens de tous bords investissons-nous d’urgence dans des projets pluriels favorisant le vivre ensemble. Il est vrai que certaines souffrances sont aujourd’hui plus médiatisées que d’autres mais au final cela ne change pas grande chose : les peurs et les souffrances sont bien réelles et détruisent peu à peu notre capacité à œuvrer ensemble avec nos frères en humanité.

Fraternellement
un être humain tout simplement…

Mehdi, je comprend votre inquiétude et je la partage mais nous sommes nous musulmans aussi français et par conséquent nous sommes contribuables et nous devrions donc avoir droit à la même protection que nos compatriotes français de confessions juive.

Vous plaisantez? Ils sont trop occupé à protéger les autres ils ne vont pas venir protéger ceux qui pour eux sont responsable de ce qui leur arrive. Pour eux les musulmans n’ont que ce qu’ils méritent.

Une musulmane

Assalam’alaykoum,

une « communauté » qui vient à organiser sa propre sécurité cela revient à créer une milice. Ce qui est illégale. C’est à l’Etat de garantir la sécurité de TOUS les citoyens et non l’inverse. De plus, cela revient à exposer des personnes à des dangers (ceux qui s’en prennent à un lieu de culte peuvent être armés et/ou se montrer violent) et augmenter les risques de dérapages : comment réagir face à une personne qui commet un délit ? Des personnes sont formées et équipées pour intervenir (payer aussi avec NOS impôts) ceux sont les policiers. Il est important de souligner que le « deux poids-deux mesures » ne doit pas s’appliquer aussi bien dans les sanctions que la protection des personnes. Mais les faits parlent d’eux-mêmes. Patience et courage. Soyons forts face aux provocations.

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.