BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Un médecin sépare une musulmane des autres patients

Le 16 décembre, une patiente vêtue d’un jilbeb deux pièces, se rend dans un cabinet où co-travaillent quatre médecins dont sa kinésithérapeute. L’une des médecins lui dit qu’elle va la placer dans une autre salle d’attente. “Quand je lui en ai demandé la raison, sa réponse fut : »votre tenue agresse mes patients. J’apprends plus tard qu’il semblerait que la patiente précédente se soit plainte. »

Démarche des plus choquantes quand on sait à quoi elle renvoie. Il fut un temps où l’on séparait les noirs des blancs en raison de leur couleur de peau. Se dirige-t-on vers une ségrégation “confessionnelle” où des personnes se donneront le droit de séparer les musulman-e-s des autres ?

 

Loin de se laisse faire, madame demande alors à questionner elle-même les personnes présentes. Ces dernières lui répondent que sa tenue ne les gêne pas.

Alors qu’un des deux autres médecins soutient sa consœur, la kiné, choquée par ce qu’il s’est passé prend la défense de la victime, affirmant avec justesse qu’il n’avait pas à faire cela et qu’elle allait lui parler.

Pour finir, la secrétaire médicale s’est également permis de dire à la victime qu’elle serait confrontée à ce genre de situations à l’école, quand elle ira récupérer ses enfants on lui demandera de « découvrir son visage », rappelons que la victime porte un jilbeb. 

Preuve est, encore, de l’ignorance des discriminants concernant la notion de laïcité quand on sait évidemment que rien n’oblige une mère portant le voile à l’enlever en allant chercher ses enfants. Aussi, l’intention de ce médecin à séparer cette femme du reste des patients est illégale et humiliante.

Articles associés

% commentaires (6)

choqué !!! garder son sang froid surtout !! courrage a nos soeur oprimé par des ignorants !

Peux t’on juste savoir dans quelle ville cela s’est passé ? Je suis choqué.

Ce genre d’acte et plus généralement cette association (CCIF), nous montre clairement qu’ils ne veulent pas qu’on se mélange à eux, on devrait s’organiser entre nous, créer des banques, des écoles, et aider les jeunes de notre communauté religieuse à devenir des entrepreneurs et des travailleurs bien payé, il n’y a que comme ca qu’on peut s’en sortir, ils ne veulent pas que nous les côtoyons alors vivons dans notre coin a croire qu’on a besoin d’eux dans nos vies. Pourquoi quémander le respect auquel on a droit?je pense que nous nous sommes assez plein, le respect il est temps de le prendre et pour le prendre il faut de l’argent car c’est la seule chose qu’ils respectent dans cette partie du monde, peace aux non musulmans islamophobes, les autres chaque chose en son temps

La patiente discriminée

Mr John avez vous besoin d’un dessin? Ou voulez vous juste lire et voir ce que vous voulez uniquement? Votre propos « bien des musulmanes » n’est pas assez précis, combien, quand, où? Et cette patiente discriminée a-t-elle jamais demandé à ne pas être auscultée uniquement par une femme? Je vous réponds que non, cette patiente c’est moi. Il est question de discrimination, il est question de manquement grave à l’éthique, la déontologie à laquelle sont soumis les médecins. Allez pour vous ôter tous vos fantasmes, je vais juste ajouter que toutes les personnes présentes ce jour là dans ce cabinet médical étaient de sexe féminin. Vous voilà rassuré? Moi je ne le suis pas en lisant votre commentaire. Prenons un exemple. Une personne noir se plaint d’avoir subi de la discrimination d’un médecin blanc. Auriez-vous mis un commentaire du type  » bien des noirs ont devancé ce médecin en voulant rester entre eux »? Non vous auriez certainement craint d’être taxé de raciste. Mais une pauvre femme voilée c’est plus attaquable sous couvert de défendre ce « pauvre médecin ». Car oui bien sûr, le médecin est à plaindre ici, hein?!? Le pauvre homme qui demandait à Rosa Parks de se lever est aussi à plaindre avec votre raisonnement…

Membres du CCIF, le commentaire de MR John est inapproprié et hors contexte, on parle d’un cas de discrimination, d’apartheid. Le fait qu’ une personne ne souhaite pas se faire ausculter par tel ou untel et quelque soit son appartenance relève du droit privé. Il y a des individus qui ne souhaitent pas consulter auprès de medecins arabes…Alors ce genre de commentaire raccourci qui cache à peine l’exaspération envers les musulmanes n’a pas lieu d’apparaître.

Il fallait porter plaire au prudhomme toujours enregistrer soit par la voie et le mieux par Video

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.