ADDH - CCIF BP05 93401 SAINT-OUEN CEDEX
01 49 21 22 22

Le CCIF engage des poursuites judiciaires contre Éric Zemmour

Dans une interview donnée au journal italien Corriere della Sera datant du moins d’octobre, Eric Zemmour a tenu des propos non seulement intolérables mais aussi condamnables.

Lors de cette interview, le polémiste laisse entendre que la déportation des musulmans serait une bonne chose afin d’éviter le “chaos et la guerre civile” qui menacent la France selon lui.

Eric Zemmour est bien entendu coutumier des propos provocateurs, nuisibles voire haineux. Pourtant, les médias français lui ont toujours laissé la part belle sans jamais remettre en cause sa visibilité ni même questionner sa légitimité.

Mais avec cette déclaration, Zemmour a franchi la ligne rouge et prouve définivement que ses idées et ses discours représentent une menace pour la République et le vivre-ensemble.

En dressant des parallèles historiques douteux, Eric Zemmour propose sans complexe un scénario où la France serait épurée de “ce peuple dans le peuple”, ces musulmans qu’il veut à tout prix voir disparaître.

Le CCIF dénonce des propos inexcusables et le silence assourdissant des responsables de l’Etat qui, naguère, s’offusquaient à grands cris contre des propos haineux proférés à l’endroit d’autres communautés.

Le CCIF dénonce les médias complices, qui invitent tout au long de l’année des personnalités controversées dont la parole ne fait que monter les citoyens les uns contre les autres et alimenter les pires préjugés.

Se désolidariser des propos d’Eric Zemmour, dès l’instant où ils tombent sous le coup de la loi, sans pour autant l’exclure des plateaux, n’est pas suffisant.

Le CCIF exige que les médias prennent leurs responsabilités et cessent définitivement de donner la parole à une telle personne.

Le CCIF engage aujourd’hui des poursuites judiciaires à l’encontre d’Eric Zemmour et attend une réaction des plus fermes de la part des hautes instances de l’Etat, afin que l’islamophobie bénéfice d’une politique de lutte sans faille.

Le CCIF espère ainsi que la justice, garante de la stabilité républicaine, prononcera un jugement qui mettra un coup d’arrêt à ces zélateurs de la haine qui profitent, aujourd’hui, d’une impunité insupportable.

Le sort d’Eric Zemmour, après cette récente déclaration va, en outre, devenir le jaugeur qui déterminera si la France est prête à laisser la barbarie d’un autre temps s’installer ouvertement en son sein.

% commentaires (6)

Le pire c’est que L’UMP, sous couvert d’une liberté d’expression, soutiennent ce triste personnage. Nous savons maintenant qui est contre nous….

Toute la communauté musulmane est derrière vous.

Qu’Allah le Très-Haut vous facilte.

Zemmour…..Ses propos sont à l’image de son physique. ..Son physique n’est que le reflet de son âme.

Cet homme a tout simplement carte blanche pour vilipender…Sa cible privilégiée, les musulmans.
Alors même que toutes alusions medisantes à l’égard de la communauté juive fait l’objet d’une riposte immédiate par les representants du gouvernement.

A ce niveau on ne peut plus parler d’égalité, fraternité, liberté… L’ethique la plus juste voudrait que chaque citoyen quel qu’il soit soit traité avec respect et dignité. Manifestement nous en sommes bien loin, le mépris volontairement institutionnalisé a pris le dessus.

Mais à vrai dire qu’ils continuent, car à terme ils ne desservent qu’eux même. Nous sommes dans une société délibérément remuée, ce qui n’était pas visible auparavant apparait soudainement bien plus clair (le mensonge et la tromperie)… les citiyens quelque soit leur sensibilité (athée, juif, chrétiens, musulmans, …) et mus par un esprit juste finiront par se retrouver autour d’une même cause…

Il doit avoir une vie pleine d’ennuis pour s’en prendre aux musulmans mais on s’en fout de ses opinions on vaincra inchalah qu’il veuille ou non

Il est protégé par la police car menacé de mort au moins on ne l’entendra plus

Ecrire un commentaire