BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

L’intervention de Kev Adams rappelle oui les musulmans sont comme les autres citoyens

Samedi dernier, sur le plateau de « On n’est pas couchés », un échange se crée pour dénoncer la diabolisation des musulmans par les médias. D’abord entre la journaliste Elise Lucet et Aymeric Caron au sujet des jeunes tentés par l’appel au « djihad » et la manière dont les mosquées travaillent afin d’éduquer les jeunes au véritable Islam et les détourner ainsi de la propagande de groupuscules terroristes comme Daesh. 

Kev Adams ajoutera, qu’en effet, internet est le point central du problème. Ce que certains jeunes, en manque de repères, peuvent lire et entendre sur les réseaux sociaux mais également via les journaux, contribuent à leurs dérives. En continuant de faire l’amalgame entre musulmans et terroristes, les médias entretiennent cette image faussée de l’Islam, stigmatisant au passage toute une communautée en France. 

 

  • L’islamophobie serait-elle devenue la norme ?

Parce qu’il a refusé de souscrire à ces amalgames, l’humouriste s’est ensuite fait lynché sur les réseaux sociaux. La nouvelle norme serait-elle d’adhérer aux préjugés islamophobes ? 

Oui « les musulmans sont des gens bien » car les musulmans sont des citoyens comme tout le monde : ils sont différents des uns des autres par leurs personnalités, leurs carrières, leurs opinions politiques, leurs origines etc. Ce que révèle avant tout ce type d’intervention, c’est qu’il est de plus en plus évident qu’être musulman c’est se justifier, sans arrêt, qu’on n’est pas « mauvais », qu’on est bien français.

Et aujourd’hui, aller à contre courant de l’islamophobie ambiante, c’est prendre le risque d’être conspué, comme a pu l’être Kev Adams, au lieu d’être encouragé.

Articles associés

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.