BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Chiche Monsieur le Ministre de l’Intérieur !

Chiche !

À l’occasion cette semaine du 20 ème anniversaire de la Grande mosquée de Lyon, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a fait preuve d’une franchise inattendue.

Il a réussi à raviver en quelques mots la flamme d’une république en perte de lustre, plongée dans les affres d’une odieuse impunité accordée aux islamophobes de toutes espèces.

Discours creux ou courage politique ? Les actes concrets, s’il en est, émanant du ministère de l’intérieur ne tarderont pas à répondre à nos interrogations pressantes. Le CCIF note une certaine évolution du discours politique et cette déclaration publique est désormais gravée dans le marbre : « s’attaquer aux musulmans de France, c’est s’attaquer à la France et s’attaquer à la République ».

En 2012 au dîner du CRIF, Sarkozy nous avait servi cette mémorable formule : « Chaque fois qu’un Juif, sur le territoire de notre République, est injurié, insulté, frappé, c’est une tâche sur le drapeau tricolore. L’agression d’un Juif n’est pas l’affaire des Juifs de France, c’est l’affaire de 65 millions de Français, qui ne peuvent pas tolérer cela ».

C’est semble-t-il aujourd’hui que se joue l’affaire des 65 millions de français de Bernard Cazeneuve et que le « deux poids, deux mesures » lorsqu’il s’agit de défendre l’islam ou les musulmans, clairement récusé par le Ministre, se démentira surtout par des actes politiques concrets que les citoyens de confession musulmane ne cessent d’attendre.

Des actes politiques qui doivent, essentiellement et déjà, se succéder à un coup d’arrêt de cette islamophobie institutionnelle.  Portée par une partie du personnel politique depuis quelques années contre les citoyens de confession musulmane, elle est justifiée par une laïcité falsifiée et dévoyée ou bien par de chimériques troubles à l’ordre public.

Alors chiche Mr le Ministre !

Articles associés

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.