BP 21 50 AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON 93213
01 49 21 22 22

Le CCIF fait sa rentrée 2014

Marwan Muhammad, porte-parole du CCIF pendant 3 ans, a récemment été nommé conseiller auprès de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe), qui compte 57 pays membres. Son rôle sera notamment d’aborder les questions liées aux crimes de haines et aux discriminations visant les musulmans.

Portrait de Marwan

Ses nouvelles fonctions l’amèneront à coordonner des projets de lutte contre ces actes de racisme dans la zone couverte par l’OSCE.

Marwan sera également chargé de mettre en évidence les préjudices subis par les communautés en produisant des rapports et analyses, et chargé de former les ONG et les administrations à mieux répondre aux crimes de haine et aux discriminations.

Désormais basé à Varsovie, Marwan sera amené à se déplacer fréquemment à travers l’Europe pour mener à bien son travail de diplomatie. Pour autant il précise qu’il fera en sorte, lorsque le temps lui permettra, de partager ses rencontres et ses expériences via les réseaux sociaux.

L’équipe du CCIF se félicite d’une telle nomination et le remercie d’avoir été la voix du combat contre l’islamophobie en France durant ces trois dernières années.

Portrait de Elsa Ray

Parallèlement, le pôle CCIF International continue son intense travail de lutte contre l’islamophobie à l’échelle européenne et internationale, notamment via le projet pan européen IMAN – Islamophobia Monitoring and Action Network – dirigée par Elsa Ray qui est aussi désormais la porte-parole du CCIF (vous pouvez la suivre aussi sur Twitter @ElsaRay_CCIF)

Le projet IMAN, lancé en janvier 2013 par le CCIF et le FEMYSO (Forum Européen des organisations étudiantes musulmanes d’Europe), se déroule dans 8 pays européens: France, Belgique, Allemagne, Hollande, Suède, Hongrie, Italie et Angleterre.

Son objectif est de rassembler des organisations de lutte contre l’islamophobie dans ces 8 pays autour d’une dynamique et d’une méthodologie commune, afin de récolter des données sur les actes islamophobes en Europe et de soutenir les victimes d’islamophobie qui sont, dans la majorité des pays, ignorées et livrées à elles-mêmes.

Tout le travail du CCIF à l’international et en particulier au niveau européen vise à faire résonner la voix des victimes aux plus hauts sommets et d’inscrire l’islamophobie dans l’agenda des instances internationales afin que des mesures concrètes soient prises.

Articles associés

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.